Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 09:02
Ces dictateurs qui nous gouvernent : le cas Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville

Ces dictateurs qui nous gouvernent : le cas Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazzaville

Nous savons et suivant la politique du moment, quand ils occupent le fauteuil présidentiel. Ils le font soit par une élection présidentielle bidon, soit par un coup d'état. Dès que cette étape affranchie, ils s'appellent alors des présidents patentés des républiques « démocratiques » (sic). Mais si nous savons quand ils occupent le fauteuil présidentiel, nous ne savons pas quand ils quitteront le pouvoir (s'ils veulent quitter vraiment). Par Salomon Valaka (envoyé le 14 Août 2013) ©Tous Droits Réservés.


Le président congolais, le dictateur Denis Sassou N'Guesso, entouré de sa garde présidentielle.


Qui ? Ce sont les présidents Africains, ces dictateurs qui nous gouvernent. Aujourd'hui nous parlons de Denis Sassou Nguesso, Président de la République du Congo d'en face, dictateur au pouvoir depuis 34 ans (en passant, bien entendu par Sassou I, Sassou II et Sassou III). Évènement :

Protégé du feu Président Marien Ngouabi tué en 1977, l'homme sera nommé ministre de défense en 1975. Aussitôt que Marien Ngouabi est assassiné, Le président Joachim Yhombi-Opango s'installa et dirigea le pays de 1977 à 1979 puis suivi de Denis Sassou Nguesso dit « Sassou I (1979-1992) ». Puis Pascal Lissouba (du 31 août 1992 jusqu'en 31 octobre 1997), avec ce dernier, le pays eut son premier Président élu démocratiquement. Mais avec son goût du pouvoir et son désir de tuer sans ambages, Denis Sassou Nguesso va en guerre contre Pascal Lissouba qui est Détrôné et forcé de s'exiler. Denis Sassou N'guesso repris les arènes du pouvoir depuis 1997 jusqu'en 2002, C'est « Sassou II ». A partir de 2002, il organise des élections bidon sans aucune commission électorale indépendante et depuis, l'homme s'y maintient au pouvoir, c'est « Sassou III ».

Aujourd'hui, il est compté parmi les sages d'Afrique, terme qui, parfois prête à confusion. Comment. En effet, peut-on être ou devenir sage d'Afrique lorsque l'on sait la manière dont il est arrivé au pouvoir et s'y maintenir ? Un dictateur peut-il réellement être considérée un « sage » ?

Aujourd'hui la « sagesse » du Président Denis Sassou N'guesso est sollicitée par le Président du Congo d'en face, Joseph Kabila qui a dépêché ses chefs parlementaires d'aller remettre, avec une certaine déférence, une invitation afin de l'inviter de participer aux soit disant concertations nationales qui devront avoir lieu à Kinshasa. Et l'homme a, semble t-il, joyeusement accepté l'offre. C'est donc ce dictateur du Congo/Brazzaville qui accepte de vouloir accepter d'aider le Congo/Kinshasa, dont le président Joseph Kabila dirige avec un bras de fer, terrorisant tout sur son parcours.

Le Président Denis Sassou N'guesso est assis sur son trône sans aucune envie de le quitter ou de le céder à qui que ce soit. C'est cela sa sagesse; sagesse.

Mais que pensent les congolais de ce dictateur. Il suffit qu'ils se lèvent pour réclamer le changement au sommet de l'état pour que le monde se rend compte comment la sagesse sera transformée en écoulement du sang. Car ces dictateurs ne sont sages, que lorsqu'il s'agit de protéger leurs intérêts et ceux de leurs collègues dictateurs en difficulté.

Le Président Sassou N'guesso n'a rien à conseiller en Afrique, sinon comment se cramponner au pouvoir ? Oui, dans leur temps, ils auront laissé des monuments blessants et douloureux que n'oubliera pas l'histoire (Assassinat, Coup d'état, Les disparus de Beach ...), mais l'on doit savoir quitter le pouvoir ... Chose presqu'impensable aux dictateurs qu'ils sont.

Personne n'oubliera comment Denis Sassou Nguesso est venu au pouvoir, et moins encore son implication dans la mort du Président Marien Ngouabi en 1977.


NOTE :

Quelques attributions symboliques que raffole le dictateur Denis Sassou N'Guesso :

- Président de la république
- Chef du gouvernement
- Général d'armées (il est passé directement de Colonel à Général d'Armées, sautant tout le reste)
- Grand-Maître Maçon (et serait devenu le Grand-Maître des Grands-Maîtres d'Afrique)
- Lancement du « prix Denis Sassou N'Guesso de l'innovation »
- Lancement du magazine « Forbes Afrique »
- Quête aux médiations
etc ...

- Aujourd'hui Ceinture Rouge de karaté, dixième dan s'il vous plaît !!! Au fait, ce dictateur de plus de 70 ans (75-80 ans ?, dit-on) est gonflé quand même !

Partager cet article

Congo-Mfoa

Economie

Catégories