Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 09:36
Biens mal acquis: Une société utilisée comme «tirelire» pour le président du Congo-Brazzaville

Le président du Congo-Brazzaville Denis Sassou N'guesso, le 11 octobre 2006 à l'Elysée. WITT/SIPA

JUSTICE - Une enquête s'intéresse à une société de transport aux mouvements financiers suspects...

L’étendue des «biens mal acquis», le scandale des richesses illégitimement acquises par plusieurs chefs d’Etat africains, se révèle petit à petit. Grâce à des documents de perquisition et des procès-verbaux que Le Parisien/Aujourd’hui en France a pu consulter, il apparaît que plusieurs entreprises ont servi de cagnotte à ces gouvernants.

Ainsi, le président du Congo-Brazzaville, Denis Sassou N’Guesso, se serait servi de la société de transport de marchandises entre la France et l’Afrique de l’Ouest Franck Export comme «tirelire» afin d’assurer le train de vie de la famille, note le quotidien.

Neuf millions d’euros

Les enquêteurs s’intéressent particulièrement au transit de neuf millions d’euros sur les comptes de cette société entre 2005 et 2011, qui proviennent de la direction du Trésor de la République du Congo. Par ailleurs, des paiements de factures et des versements en espèces apparaissent suspects, rapporte Le Parisien/Aujourd’hui en France.

L’enquête sur les biens mal acquis, qui cible le chef d’Etat congolais, ceux du Gabon et de la Guinée équatoriale et leurs proches, a été lancée en 2010, après des premières plaintes en 2007. Elle est menée par les deux juges d’instruction Roger Le Loire et René Grouman.


SOURCE : http://www.20minutes.fr/societe/1182493-20130701-biens-mal-acquis-societe-utilisee-comme-tirelire-president-congo-brazzaville

--
"Changer de régime et améliorer les lois sans changer les hommes et les rendre meilleurs, c'est comme balayer la chambre sans ouvrir la fenêtre; la poussière soulevée (celle du moins qui n'aura pas été avalée) retombera d'où elle vient" (Lanza Del Vasto).

Partager cet article

Economie

Catégories