Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

7 septembre 2017 4 07 /09 /septembre /2017 18:25
 
Congo-Brazzaville : Sassou Nguesso double langage, double discours. Le nettoyage ethnique continue et suis son cours dans la région du Pool. Cela dure plus d'un an. Le "Préfet de région" de la France au Congo continue son œuvre de purification ethnique. Est-ce la mission à lui confiée en 1997 ?
 
------------------------------------------------
 

07/09/2017 17:07:28: Tout un tableau sombre et désolant. Contrairement à ce qu'il semble annoncé dans leurs médias, le gouvernement Congo Brazzaville vient encore une fois de plus poser un crime dans le pool .

Ce mercredi 06 Septembre 2017, de 03 h du matin  jusqu'à présent, des bombardements très intensifs ce sont effectués dans le district de Kinkala plus précisément dans les villages, Malengo, Londe Lami, et autres dans le but d'exterminer la population réfugiée dans les forêts, juste pour effacer les traces et les preuves de ce génocide, actes posés par la force gouvernementale.

Sept (7) femmes, trois (3) enfants et cinq (5) jeunes ont à peine trouver la mort puis enterré à la sauvette d'autres brûler. Ils s'agit de :

1_ Mayela Bernadette âgé de 64 ans ;

2_ Koussolana Émilienne âge de 62 ans ;

3_ Mikamona Germaine âgé de 48 ans ;

4_ Biboussi Louise âgé de 52 ans ;

5_ Biyedi Mélanie âgé de 41 ans ;

6_ Koussimbissa Adeline âgé de 29 ans ;

7_ biyedi Edwige âgé de 21 ans ;

8_ Biyedi juldas Yvon âgé de 9 ans ;

9_ Koussimbissa Belvina âgé de 7 ans ;

10_ Mikamona Élodie Privanie âge de 12 ans ;

11_ Boutindi Jacques âgé de 43 ans ;

12 Malonga fidèle âgé de 48 ans ;

13_ Youboula Emard âgé de 39 ans ;

14 _ Kiyindou julien sophar âgé de 34 ans ;

15_ Bilouboudi Bienvenue 31 ans et plusieurs blessé.

Nous signalons que ces troupes des milliers des militaires sont encore sur le terrain et les effectifs ne font qu'augmenter pour continuer leurs opérations d'extermination de toute une population. Demain nous vous tiendrons au courant de la suite.

Les Populations du Congo en ont marre du "Préfet de région" parachuté par la France par le bout d'un canon en 1997. A la France de retirer son "Préfet".

 

Partager cet article

Repost 0

Economie

Catégories