Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

12 septembre 2017 2 12 /09 /septembre /2017 22:37
 

 

Christel SASSOU NGUESSO ‘’Agwalima’’ après avoir fait main basse sur l’ancien siège de l’ARC, veut ni plus ni moins faire autant sur la mythique ‘’Ecole de la Poste’’.

Scandale à la sauce Oyosapiens. Qui a racheté l'école mythique de la Poste au centre-ville ? On aura tout vu dans ce pays. Au commencement, un immeuble qui abritait une boîte de nuit très prisée à Brazzaville. Situé en plein centre-ville, au rond-point de la Coupole, le Vice-Versa faisait le bonheur des habitués des sorties nocturnes. Sans crier gare, un jour, la boîte a fermé et l'agence de voyage Air-Ivoire, délocalisée sans mot dire. Le ministère de l'économie aurait récupéré l'immeuble qui semble-t-il appartenait à l'ARC et le ministère de tutelle l'aurait vendu à un riche anonyme dont seuls quelques initiés connaissaient l'identité. Monsieur Eugène ONDZAMBE NGOYI chargé du portefeuille immobilier de l’Etat est à cette période le maître d’œuvre de cette spoliation des biens immobiliers de l’Etat sous la supervision de Gilbert ONDONGO. Mais le cafard a beau s’oindre de farine pour se cacher, la poule finie toujours par le retrouver. Il n'aura pas fallu longtemps pour connaître l'identité du mystérieux acheteur: Kiki SASSOU NGUESSO  hileself !

 

A la place de la boîte de nuit, après des travaux de réfection, matin midi et soir, un grand hôtel s'est érigé à la place. On aurait dit, la caverne d'Ali Baba, vu les déguisements du service d'accueil et les décorations. Comme tout voleur qui fait les choses dans la précipitation, les propriétaires de l'hôtel se rendent compte qu'ils ont construit un grand hôtel ou plusieurs installations font défaut comme la piscine ou encore les parkings. Comment faire ? Ils ont mis la charrue avant les bœufs. Ils ne peuvent plus reculer. Ils foncent et tête baissée, ils veulent construire une piscine et étendre l'hôtel qui a un problème d'extension. Que faire ? La solution ? Racheter ‘’l'école de la Poste’’. Une école mythique qui a vu passer de nombreux cadres et qui faisait la fierté du centre-ville. Un référent !

Comme d'habitude, propriétaires du Congo où rien ne leur résiste, ils montent plusieurs tentatives, les premières échouent parce que l'opération transpire. Ils reviendront a la charge, ayant pris soins de nommer à la tête de ces ministères, des ministres vassaux qui obéissent au doigt et à l'œil, l'opération avance et celui qui serait chargé de mener à bien l'opération, aurait pour nom, un certain Rock AKINDOU, le Président d'une de ces associations "Amicale !" L'histoire allait passer sous silence si, à la faveur des événements du Pool liés aux bombardements des populations civiles par les soudards drogués du pouvoir, le Maire de Poto-poto Brice ELION n'avait pas cherché à rencontrer les chefs de quartiers. En effet, profitant de cette rencontre où le Maire de Poto-poto demande à ses mandants de faire preuve de vigilance en dénonçant toute présence étrangère à Poto-poto, parce que d'après lui, les ‘’Ninjas’’ pourraient rentrer et s’installer à Poto-poto pour semer les troubles. Sèchement, les chefs de quartiers, de bloc et de Zone lui ont répondu sèchement qu'ils arrêtent de divertir les gens et que toutes les personnes qui rentrent ou sortent à Poto-poto sont des résidents et qu'il n'y avait pas de suspects. Que le Maire arrête de traumatiser les populations pour rien.

Après cet échange, un des chefs de quartier va interpeller le Maire de Poto-poto en lui posant la question simple: "Dites-nous, Monsieur le Maire, on nous a dit que ‘’l'école de la Poste’’ où nombre d'entre nous ont fréquenté a été rachetée par Christel SASSOU NGUESSO ? Mais où iront nos enfants ? Comment vont- Ils faire? Au lieu de répondre, laconiquement, il bottera en touche pour dire que ce n'était pas à l'ordre du jour. Plutôt que de s’en tenir là, il va rajouter, que ces élèves iront dans d'autres établissements et qu'ils étaient en train de les aménager pour qu'il n'y ait pas de problème de place; validant implicitement l'achat de l'école de la Poste par le même, qui avec Willy ETOKA avait racheté les immeubles de l'ex compagnie aérienne Air Afrique. Jusqu'où ira leur boulimie ?

Le Gondwana était une République imaginaire. Mais les Oyosapiens existent bel et bien. Ils ont une doctrine: L'Oyocratie et une devise: on pille tout et on se fait des "couilles en or" avec les ressources du Congo! Vive l'efficacité et l'action!!

Partager cet article

Repost 0

Economie

Catégories