Précisons donc qu’il s’agit de la voix authentifiée du directeur général de la  police nationale , qui a le grade de Général et qui s’appelle Jean-François Ndenguet. Il menace un  étudiant courageux et démocrate auteur d’un tract appelant à la grève générale des étudiants à l’ Université Marien Ngouabi pour lundi 17 juillet . Grève dans le cadre d’un syndicat étudiant dont la présence du Président est exigée par le sinistre Général …. »À mon bureau demain à 10h ». Est-ce aujourd’hui ? Que se passe-t-il depuis ce coup de fil? Nous, de la diaspora, nous avons le devoir d’ alerter la presse internationale et ONG de défense des droits humains. Et d’envoyer ce document aux chancelleries  des pays membres du Conseil de sécurité là-bas à B/ville. Nous devons en appeler à la protection de l’étudiant Mambéké . Jamais on n’a eu un tel document. Il faut bien l’utiliser. Surtout montrer que ce n’est qu’une preuve de plus de la nature sanguinaire d’une dictature dont nous devons boycotter les pseudo- législatives et les pseudo- locales. Clairement

Ndenguet dit qu’il y a la guerre dans le Pool qui est un génocide à petits feux organisé  par le pouvoir. Et Ndenguet montre aussi qu’ils ont besoin de ces pseudo-élections du 16 juillet pour détourner l’attention du président du peuple et des décideurs faisant partie de ce que, par convention,on appelle la communauté internationale.

Toutes les forces vives de la Résistance, faisons campagne pour sauver l’étudiant Mambéké, défendre le syndicalisme étudiant, le syndicalisme ouvrier ( les travailleurs de Total à Pointe Noire). Et soutenir les deux grèves déjà !

Ecoutez la bande audio dans laquelle le Général de Police, M. Jean-François Ndenguet menace de mort le syndicaliste étudiant Mambéké. Ce fichier audio est la preuve irréfutable des crimes commis par le régime de Brazzaville à travers sa police. Le Pacte des Cannibales et des Truands (PCT) est à l'oeuvre :

 

LE GENERAL NDENGUET PROMET DE TUER TOUS LES SYNDICALISTES © La Voix du Peuple Libre