-------------------------------------------------

 
Attendu de pied ferme à Paris par les congolais de la diaspora, c’est à Brazzaville qu’il a fait son apparition en guest star devant une foule des militants et des sympathisans énamourés. Guy Brice Parfait Kolelas a fait salle comble. Beaucoup plus de monde et beaucoup moins de violence verbale . La journée du 19 mars 2017 qui marquait la création officielle de L’UDH Youki a été l’occasion pour Guy Brice Parfait Kolelas de dérouler un discours dont les mots étaient subtilement choisis.

 

Le discours était équilibré, parlant haut et martelant des formules. Histoire de ne fâcher personne. Chacun a eu pour son ego. Chez Guy Brice Parfait Kolelas, il apparait un flou volontaire destiné à rassurer des soutiens disparates. Il a caressé la classe politique du Congo-Brazzaville dans le sens du poil tout en décochant quelques flêches. Guy Brice Parfait Kolelas a tendu la main à l’autre frange de l’opposition qu’il avait quittée avec fracas et appelle désormais à sa refondation. Il martèle l’ancrage de l’UDH Youki à l’opposition. Il plaide pour la libération des prisonniers politiques. Aussi, appelle-t-il à une nouvelle gouvernance électorale. L’UDH Youki de Guy Brice Parfait Kolelas prendra-t-il part aux prochaines échéances électorales ? Un discours convenu sans saillies. Les expressions « guerre du Pool, bombardements des populations du Pool, camps des réfugiés, miliciens Nsiloulou, miliciens cobra, mercenaires étrangers… » ont été expurgées du texte de Guy Brice Parfait Kolelas. Le nom de Frédéric Bintsamou alias Pasteur Ntoumi n’a pas été prononcé par le leader de l’UDH Youki. Est-ce la fin de la lune de miel de ces deux enfants terribles du Pool ? Ceux qui ont vu dans la démission de Vivien Manangou comme porte-parole du leader de Youki un signe du divorce entre les militants du UDH et Guy Brice Parfait Kolelas commettent une erreur majeure d’appréciation.

Tout est parfait

Depuis qu’il est à la tête du parti, le MCDDI d’abord et l’UDH Youki ensuite, Guy Brice Parfait Kolelas a appris à encaisser les critiques. As de la «  synthèse  », manager « hésitant », peu pédagogue de son action, voire « traître  » au discours belliqueux ambiant, selon une partie des populations du Congo-Brazzaville qui souhaitent en finir très vite avec Denis Sassou Nguesso, mais attendent que l’estocade soit portée par d’autres. La presse est dure, ses amis sont assassins, mais Guy Brice Parfait Kolelas continue. L’air de n’être jamais atteint de rien. Il n’est pas compris, mais, les résultats politiques viendront, veut-il croire. Il continue donc, à sa façon un peu obscure, mais à sa façon quand même, avec pour boussole cette connaissance aiguë qu’il a du khalife d’Oyo, Denis Sassou Nguesso. C’est même parce qu’il connaît trop bien les archaïsmes du pouvoir de l’homme d’Edou-Penda que Guy Brice Parfait Kolelas a fréquenté pendant de longues années au gouvernement qu’il espère le faire chuter. Si Guy Brice Parfait Kolelas heurte jusque-là les populations du Congo-Brazzaville, c’était en connaissance de cause, pour les amener à entrer de gré ou de force dans une culture de dialogue. Guy Brice Parfait Kolelas a proposé, au Président de fait, Denis Sassou Nguesso, la mise en place d’une commission « vérité, justice et paix  » qui a prévalu en Afrique du Sud au lendemain de l’abolition du régime de l’apartheid. C’est jeter l’or aux cochons ! Guy Brice Parfait Kolelas invite les populations du Pool de sortir des forêts comme si, lui, leader de l’UDH Youki pouvait garantir leur sécurité. Les populations du Pool se sont-elles retrouvées dans les forêts de leur propre gré ? L’affaire des disparus du Beach ne trouve-t-elle pas sa genèse à l’appel au retour des réfugiés de la RDC voisine lancé par Denis Sassou Nguesso ?

Guy Brice Parfait Kolelas s’est adressé directement à Denis Sassou Nguesso en paraphrasant François Hollande : «  Monsieur le Président, vous êtes le garant de la cohésion nationale, il vous revient l’autorité d’écouter, d’apaiser et de rassembler » .

La réunion des contraires

Les généralités ont leur vertu. Mais elles peuvent aussi servir d’édredon pour éviter de déplaire. Tout comme ce dosage d’apothicaire entre incriminations de la majorité présidentielle et admonestations de l’opposition, pesées au trébuchet en portions rigoureusement égales. Au Congo-Brazzaville où il existe une majorité et une opposition, des victimes et des coupables, la médication servie par le discours de Guy Brices Parfait Kolelas risque d’être nulle par la réunion des contraires. Quand on souffle le chaud et le froid, on devient vite tiède. Guy Brice Parfait Kolelas a cherché à contenter tout le monde. Au risque de ne satisfaire personne. Au finish, tout le monde peut lui tomber dessus. Par pudeur de gazelle, Guy Brice Parfait Kolelas ne nomme pas les choses. Il n’appelle pas un chat,un chat; un rat, un rat.

Benjamin BILOMBOT BITADYS