Modeste BOUKADIA, un membre de l'opposition congolaise, a été hospitalisé pour la troisième fois parce qu'il a été blessé lors d'un passage à tabac par des surveillants pénitentiaires, le 15 novembre 2016. Aucune enquête n'a été ouverte sur ces faits. Cet homme est incarcéré à la prison centrale de Pointe Noire depuis plus d'un an.

AMNESTY INTERNATIONAL. ACTION URGENTE. CONGO-BRAZZAVILLE : Hospitalisation d'un membre de l'opposition détenu passé à tabac par des surveillants pénitentiaires (pdf, 280.6 kB)