05/12/2016 20:15:24: L'AET NGAMA MOUANZA n'y est pas allé de main morte ....

Lettre au Camarade SASSOU-NGUESSO
-------

Lekufe Moyibi - Le criminel voleur

 

Un pays de nouveau en ruine,
Un nom, NGUESSO, synonyme de vol et de médiocrité,
Une tribu, une ethnie menacées de rejet. Tout ce pouvoir pour ça ?
------------------------------


Si vous le permettez !

Après bientôt 33 ans de pouvoir absolu, et ayant été en possession des ressources les plus gigantesques que le pays n'ait jamais eues, Camarade SASSOU-NGUESSO.

De quel domaine de la vie en société, vous sentez-vous fier d'avoir construit ou restructuré, modernisé ou rendu fonctionnel: L'école ? L'économie nationale ? La santé publique et l'hygiène urbaine ? La culture ? Le sentiment de nation ? Ou la fameuse démocratie ? A moins que ce ne fut la paix ?

Savez-vous qu'en seulement 33 ans de vie, il y eut un homme qui marqua à jamais le cours de l'humanité ? Ah si si si, et tout le monde le reconnait, y compris les Maçons.

Mais voyez-vous, Camarade Président du Présidium des Sages du pays, le côté comique de l'histoire que vous laissez à la postérité, ce sont Tous Ceux & Celles que, en bon boulanger, vous avez roulés dans votre farine. Une farine que vous leur promettiez à tous, mais que finalement, sur les 20 récentes années de votre d'exercice du pouvoir, vous n'avez servie qu'à votre Famille, à Quelques-uns bien triés de votre Tribu, à un petit groupe de votre Clan des 1% de la population du pays!

Et pendant ce temps-là, les Masses populaires, qui, sans doute de bonne foi, croyaient en la sincère disposition de l'esprit qui vous animait en 1997, ne sont apparues que comme les dindons de la farce gigantesque que vous leur prépariez en cette année-là. La farce macabre du 05 Juin 1997, ou farce d'une haine tribale sanglante.

Quand l'on repense que ces Masses suppliaient que vous repreniez "votre Pouvoir", que récemment encore, il en est qui juraient toujours par ces slogans incroyables:

-"Lissouba ne voulait pas aller aux élections" ;
- "Nous avons combattu Lissouba pour défendre la démocratie" ;
- "Sous Lissouba, le pays était tribalisé".

Oui, repenser à l'hypocrisie des raisons de la guerre civile du 05 juin 1997, c'est convenir que, d'une certaine façon, Un Peuple donné mérite bel et bien ses Dirigeants. Ou, dans le cas spécifique du Congo, sans doute, apparaissez-vous, sur un plan métaphysique, comme la malédiction infligée aux Congolais pour l'injustice des alliances ethniques de 1992/1997, pour ce choix  insensé, oui a priori insensé, qui conduisit la majorité des enfants de ce pays à rejeter et à humilier le Travailleur de mérite qui fut légitimement choisi en 1992, au profit d'un Homme qui avait déjà  démontré n'être que l'anti-thèse du mérite, la paresse au travail, la négation de l'idée de nation, le paléolithique de la vie en société.

Car, à l'identique de la fin de votre premier cycle politique, 1991/1992, voici qu'aujourd'hui, l'histoire se répète, encore plus honteuse: la ruine et la désolation se répandent dans tous les pans de la société. Et cela c'est votre triste bilan. Un bilan foncièrement familial ou tribal. Pauvre tribu!

Avoir donc détruit la seule vraie démocratie, débutante, et avec elle cette promesse de bâtir la nation et le pays sur des bases équitables et saines, pour finir plus cruel tyran, plus médiocre Gestionnaire de l'Etat qu'en 1991/1992 ? 20 ans de pouvoir familial absolu pour couler dans le marbre, la vérité qui, y compris dans des pays très lointains, veut désormais que votre patronyme, NGUESSO soit synonyme de Vol, de Médiocrité et de Risque pour la vie en société ?
.
Camarade Président du Présidium des Sages du Congo.
Je me plais à vous appeler ainsi, en raison du fait que, les salaires des Agents de l'Etat étant désormais payés au compte-goutte, vous avez trouvé néanmoins la liberté morale, oui morale, de consacrer quelques centaines de millions pour réunir les prétendus Sages des ethnies du pays! Une scène burlesque, vous, entouré de ces personnages sortis d'on ne sait où.

Si donc, vous le permettez toujours,
J'ai lu cet article de la presse canadienne. Et j'ai eu de la peine pour le Serviteur du Nazaréen de 33 ans, que se veut être votre fils né de nouveau. Un fils, décrit, à peu près dans les termes suivants:

"Nous, Gouvernement du Canada, refusons pour la seconde fois, le droit à la Résidence Permanente à ce Monsieur -bien qu'il possède une maison de Maître et des millions d'argent dans les banques de notre pays. Nous le disons clairement et sans détour, nous ne désirons en aucune façon l'avoir pour Concitoyen un jour, ni aujpurd'hui pour hôte de libre séjour. Car, convaincus sommes-nous que, cet individu, qui se dit Serviteur du Dieu des Faibles et des Justes, fait partie d'un -«petit clan familial mafieux » qui exerce une « dictature » et détourne les fonds de son pays pour son bénéfice personnel."

Cela m'a vraiment attristé pour ce Pasteur de Dieu, sans doute un peu sincère dans sa foi!

Oui, par ces considérants détonnants, la Justice canadienne a rejeté la requête de César Wilfrid NGUESSO. Et cette Justice, n'est décidément pas la française, puisque, elle s'étonne du silence du peupe congolais et semble d'ailleurs l'inciter à réagir:

"Le Congo-Brazzaville a délégué à l’entreprise [Socotram, dont ce fils est le Pdg, ndlr] la charge de percevoir des droits de trafic maritime de plusieurs millions par année sur les chargements de pétrole qui quittent le pays. En retour, l’entreprise devait bâtir une flotte maritime nationale, ce qui n’a jamais été accompli. En fait, selon l’enquête, il existe des motifs raisonnables de croire que Socotram « n’existe que pour fournir [à ce fils Nguesso] une source très importante de revenus, au détriment de l’État ».

Donc Willy NGUESSO a empoché des milliards, mais n'a pas pu doter le Congo d'une flotte maritime, pas le moindre bateau de valeur ?

Et cette institution canadienne semble se montrer soucieuse du niveau de connaissances que les Congolais ont des ressources qu'on leur vole, car corrige-t-elle: Non, Willy NGUESSO, ne gagne pas les 50 millions de Franc CFA mensuels que vous pensiez, il en touche plus du triple, soit environ 177 millions par mois! A lui tout seul. Et uniquement officiellement!

Oui, il y a dans l'âme des peuples Nord-Américains, un brin d'humanisme que leur histoire volcanique n'a pas totalement corrompu: ils savent parler vrai, direct et juste. Et je suis resté bouche bée, à voir les Canadiens décrire avec tant de perspicacité votre famille, le nom, NGUESSO.

Mais peut-être, est-ce cela que vous rêviez de laisser à vos enfants, à votre famille, à votre tribu : un nom, NGUESSO, synonyme de rejet, de honte, un nom avec lequel plus personne ne voudra être bientôt associé de près ou de loin ?

En tous les cas, le pays est de nouveau en ruine... Et vous le savez, oui vous savez que, pour cette seconde et ultime fois, le Peuple ne lavera pas les mains du "petit clan famiilal mafieux", que des comptes, individuels ou de groupes, devront être rendus, fut-il au risque de ...

---------------
Ah l'Ami(e)!

Si seulement, on avait laissé Le mythique Professeur accomplir ne fussent-ce que cinq années de travail paisible ! Non, tous étaient, comme qui dirait, enragés...Tous étaient intenables, comme possédés par des Démons ayant un sens de l'ironie hors du commun. D'ailleurs, jusqu'aux Erudits piaffaient d'impatience, ils s'étouffaient de cette haine tribale à voir un homme consciencieux aux manettes de l'Etat.

Finalement, Sassou-Nguesso, n'a peut-être été que le juste salaire du pacte que noua le Peuple congolais avec le Diable en 1992-1997.

Oui, à l'avenir, laissons donc les Ouvriers de mérite oeuvrer. Même en se trompant, ils oeuvreront toujours pour le progrès de l'ensemble de la collectivité.

Merci.
-------
Le Papou, L'Iconoclaste