Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

13 septembre 2016 2 13 /09 /septembre /2016 00:36
(Congo-Brazzaville) Sassou Nguesso continue la purification ethnique dans le Pool

Pasteur Ntumi alias Frédéric Bintsamou -

-------------------------------------------------

Au Congo-Brazzaville, une opération (militaire) contre le pasteur Ntoumi à Mayama se solde par des massacres

Le dictateur va finir par devenir fou, à force de mettre toujours plus de moyens pour neutraliser le pasteur Ntoumi, sans résultat au bout des efforts. Depuis la sortie du rapport (assassin) de Me Maurice Massengo-Tiassé sur ses massacres, au Congo-Brazzaville, rapport qui a, déjà, été envoyé à la CPI (Cour pénale internationale) et qui va être examiné, mardi, 13 septembre, à la Commission des Nations-Unies pour les droits de l'homme, à Genève, Sassou-Nguesso souffle le chaud et le froid. Le chaud, c'est quand il a ré-autorisé, à la surprise générale, jeudi, 8 septembre, le fonctionnement de la Radio ForumTV pour les droits de l'homme de Me Massengo-Tiassé, radioTV qu'il avait fermée, sans aucune forme de procès, en octobre 2015, afin de museler les Congolais qui ne voulaient pas de sa nouvelle constitution. Le froid, c'est quand il a ordonné l'attaque, dans la nuit du vendredi à samedi, de Mayama, pour mettre la main sur le pasteur Ntoumi.

Pas moins de 300 militaires et miliciens ont participé aux combats qui ont fait plusieurs morts, surtout, du côté des habitants de Mayama. Des femmes et des jeunes gens ont été emmenés comme otages à Brazzaville. Le bilan côté des forces de l'ordre n'est pas, encore, connu, les militaires tués ou blessés ayant été ramassés par leurs collègues sans laisser de traces.

Pendant cette attaque, Sassou-Nguesso a fait appel à des experts israéliens, qui auraient participé aux combats, ainsi que, des éléments du « général » tchado-centrafricain, Abdoulaye Miskine.

L'opération, au final, s'est soldée par un échec, le pasteur Ntoumi étant, toujours, introuvable.

LIRE LA SUITE : http://www.afriqueeducation.com/politique/congo_brazzaville_une_op_ration_contre_le_pasteur_ntoumi_mayama_se_solde_par_des_massacres

Rapport sur les violations des droits de l'homme au Congo-Brazzaville, notamment les massacres humains dans la région du Pool (pdf, 11.5 MB)

Partager cet article

Afrique Education - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories