Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

3 septembre 2016 6 03 /09 /septembre /2016 19:19
(Afrique centrale/Gabon) Frank Ping et l'affaire Sinohydro

Depuis la mise en examen de Frank PING sur l’affaire Sinohydro, Jean PING son père ne s’est toujours pas exprimé. Une orientation que ses conseillers en communication lui ont préconisée. Et pourtant, sur le terrain l’affaire ne fait que prendre de l’ampleur.

Lâché par son ex partenaire Sinohydro (Wang Ping), un document incrimine directement Frank PING. Le Directeur Général de Sinohydro a été convoqué la semaine dernière par les services de police gabonaise. Frank Ping ne s’est toujours pas prononcé sur son implication dans l’attribution des marchés publics à la société Sinohydro au Gabon et au Cameroun. Il est actuellement en déplacement hors du territoire gabonais.

Depuis la révélation de cette affaire par Mediapart, le silence est de rigueur au sein de la famille PING. C’est apparemment, la recommandation donnée par le Cabinet CD Global Strategies, conseil en communication de la famille PING.

Africtelegraph.com publie en exclusivité un document incriminant directement Frank PING. Ainsi on aperçoit l’adresse mail de Multicheck : c’est une entreprise qui gère les sociétés offshores à Hong Kong. Le nom de Frank PING y apparaît clairement ainsi que sa société FIEX dans l’onglet du bas. Il semblerait que ce document soit une réclamation à Sinohydro pour le versement « d’honoraires ».

Trois projets sont concernés : un projet d’électricité de 2009 à Libreville, un projet de barrage électrique au Cameroun, et deux projets de routes notamment Akieni et Koumameyang. Il y en a pour une vingtaine de millions d’euros que réclame Multicheck pour le compte de Frank PING.

Une autre entreprise apparaît dans le document. Il s’agit de la société OSIRIS. Nous n’avons pas plus d’informations à ce jour sur les contrats qui sont concernés.

L’affaire remonte à 2009, Jean PING est Président de la Commission de l’Union Africaine. Il noue des contacts avec tous les Chefs d’Etat africains. Ses origines lui permettent également d’avoir de bonnes relations avec le pays de son père, la Chine.

Les projets d’électrification du continent africain sont de plus en plus nombreux. Et les Etats recherchent des partenaires. Ainsi s’effectue la rencontre entre l’ex Président de l’Union Africaine et Sinohydro. Un alignement d’intérêts.

LIRE LA SUITE : http://www.africtelegraph.com/document-incrimine-frank-ping/

Partager cet article

Africtelegraph - dans Gabon Afrique centrale Ali Bongo jean Ping

Economie

Catégories