Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 09:01
(Congo-Brazzaville) Si par la Beauté de la Justice un homme est fort, voilà le portrait de Modeste Boukadia !

Si par la Beauté de la Justice un homme est fort, voilà le portrait de Modeste Boukadia !

De vous à moi, quelques indiscrétions d'ici sur "Le cas Modeste Boukadia".

Il y a ce ministre, celui de la justice et etc. M. Pierre Mabiala, qui ne cesse d'avaler couleuvres sur couleuvres. Hier encore, il se distinguait avec dérision en intimant l'ordre au Procureur Général de la ville Pointe-Noire de s'opposer à la libération conditionnelle du Président Modeste Boukadia, par un pourvoi en cassation. Cruelle ironie pour un avocat de formation, il n'y a jamais eu de procès et donc, pas de condamnation sur "Le cas Modeste Boukadia" et sur quoi on pouvait se fonder un pourvoi ... A propos, M. Ngakosso, Ministre des Affaires Étrangères, à qui quelques connaissances ont demandé la raison de l'incarcération du Président Modeste Boukadia, sans pour autant en donner la vraie raison, il n'a pu que reconnaitre que ce n'était pas pour les 30 ans par contumace. C'est vous dire la perplexité.

M. Pierre Mabiala donc, pour en revenir à cet étrange appât au bout de la ligne lancée par le pêcheur, vient de récidiver sur un autre registre. La pantalonnade n'en est pas moins cocasse !

A l'occasion des festivités du mois d'août, on ne sait par quelle mouche il fut piquer, il expliquait doctement à la télévision, l'air renseigné de ceux qui murmurent à l'oreille du souverain, que son mentor, "vu ses maigres quatre mois d'exercice au pouvoir, ne saurait, ne pourrait faire une adresse à la nation."

Hé bien, ce fringant et émoulu Président de la République, celui à qui on ne saurait, on ne pourrait demander de justifier le passif de nos années d'indépendance, ce "mfumu mazono" disais-je, mentor du "moulin à vent de la justice", posait un flagrant démenti par action. Il fit une adresse à la nation. Il y parlât d'Unité en lieu de Paix, ce mantra a l'endroit de ceux qui voulaient se laisser abuser.

La Paix aura donc été troquée pour l'Unité que tout congolais croyait pourtant acquise. Vous ne voyez toujours pas pourquoi ? Serait-ce la Requête faite par le Président Modeste Boukadia qui ferait ainsi courir ? Les sots diront que "non !" Et vous ?

Un ami averti m'a dit de m'en référer à cette lettre de l'UE, celle que les congolais interprètent selon qu'ils sont du système ou comptent Le préempter.

Pour les néophytes, l'UE y met en garde l'Etat congolais : La normalisation ne pouvant se faire que si le préalable est acquis. Et celui-ci n'est autre que la libération de M. Modeste Boukadia (puisque c'est de lui et là, le résultat des actions menées) et des autres prisonniers politiques dans les geôles du pouvoir en place.

Une date butoir aurait même été donnée et au bout crois-je savoir, si ce préalable n'est pas satisfait, une accentuation des sanctions économiques et financières de la part de l'UE et notamment, s'opposer aux négociations entre l'Etat congolais et les Institutions telles que la BAD, Le FMI et la Banque Mondiale. La Chine qui y a mis beaucoup de ses œufs au Congo-Brazzaville, voudrait aussi retrouver ses petits et ne se gêne plus de faire pression...

"De la sueur plutôt que du sang" (Vauban)

Th. Mbemba

(Congo-Brazzaville) Si par la Beauté de la Justice un homme est fort, voilà le portrait de Modeste Boukadia !

Partager cet article

Economie

Catégories