Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 20:31
(Congo-Brazza) Lu pour vous sur Facebook : Pratiques de l'Ambassade du Congo à Cuba

LU POUR VOUS SUR FACEBOOK : Témoignage...


Brazza Infos 15 juillet 21:19

C’est horrible, terrible et pénible, ce qu’a fait, fait et continue de faire, monsieur Pascal Onguiemby. Agé de 82 ans de son vrai âge, il est ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’ambassade du Congo à la Havane, Cuba, depuis 18 ans, pour monsieur Sassou, il doit mourir ambassadeur tant qu’il est président. Dérangé par la vieillesse, Onguiemby n’arrive plus à gérer l’ambassade, ce qu’il n’a jamais pu faire d’ailleurs. En ce moment, deux de ses fils l’aident à gérer l’ambassade : Vladimir Onguiemby l’ainé qui est atteint du SIDA comme son père et Marien Onguiemby le cadet et le chargé du sal boulot de son père. Celui qui, il ya 3 ans presque, a occasionné la séquestration de 5 étudiants pendant plus de deux semaines, et parmi eux le fils de l’honorable Bongo Bernard, député de ouenzé 2. Toujours dans sa politique du sal boulot de son père, il a occasionné il ya 2 ans, l’enlèvement d’un des plus brillants étudiants congolais, Niombo Junior dans le but de l’éliminer après plusieurs jours de torture douloureuse à des centaines de kilomètres de la capitale cubaine qui est la Havane, le croyant mort, Marien et son père, en compagnie de leurs accolites l’ont abandonné quelque part dans une foret, et Niombo Junior, après avoir repris connaissance, après des heures d’évanouissement, s’est débrouillé à rejoindre la capitale cubaine dans les conditions les plus impossibles et les plus infernales. A son arrivée dans la ville capitale vers 20 heures, il contacte un de ses amis, qui lui a son tour contacte un de ses anciens et ennemis juré de la famille Onguiemby, Olasse Petervy. Ce dernier lui fait une vidéo de d’une heure 30 minutes dans laquelle Niombo Junior explique à la lettre, l’enfer qu’il avait vécu tout en mentionnant le nom de Marien, son père Pascal et leurs accolites cubains. La vidéo n’a jamais été publiée car les agents véreux de la présidence de la république du Congo se disaient que publier cette vidéo pourrait discréditer le pays. Et ce que fait la famille Onguiemby fait à l’égard des étudiants congolais à Cuba, ne discrédite pas le pays ?
L’ancien ministre de la santé et de la population du Congo, François Ibovi, pour couvrir le pouvoir, passe à la télévision pour dire haut et fort que Niombo junior n’avait jamais été enlevé, ce sont ses parents qui lui ont envoyé l’argent et avec ça il était allé faire la vie hors la capitale. En cachant la vérité aux congolais, il a masqué le crime dans le but de protéger le criminel, il a ignoré les conséquences, ça fait de lui un complice. Mais aujourd’hui la vérité est connu de tous; il n’ya aucune agence de transfert d’argent à Cuba, Niombo Junior n’a jamais eu un compte en banque, donc il n’a jamais eu droit à une carte visas. Monsieur Ibovi François a encouragé le crime et le criminel. Ce qui a permis à Onguiemby de poursuivre son objectif, celui de nuire à la coopération Congo Cubaine, et c’est la seule chose que Onguiemby a réussi de toute sa vie. Juste après, il a fait renvoyer l’étudiant Niombo Junior, en le déclarant personne non gratta, il a envoyé une note auprès des services de la sécurité et de l’immigration cubaine, que Niombo Junior ne devait en aucun cas quitter le pays, il est resté des mois à Cuba à ne rien faire jusqu’à ce qu’il décide de lui-même d’envoyer une autre note pour le faire expulser de Cuba dans les plus bref délais, ce qui a été fait. Et depuis quelques mois Niombo Junior se trouve ici au pays. Olasse Petervy, ancien président des étudiants congolais à Cuba, actuellement à Brazzaville, a été victime d’un étranglement de la part de monsieur Onguiemby lors de la réclamation des bourses impayées. Dans la vidéo on voit bien comment Onguiemby a saisi le jeune Olasse Petervy au cou, sauvé par le capitaine Simplice, un attaché de l’ambassade, membre du cabinet militaire. Juste après, le grand père Onguiemby, sans gène, sans honte, sans éthique, dans son rapport accuse Olasse Petervy de l’agresser. Comme dans toute dictature, le chef a toujours raison, tout le monde au pays a donné raison à Onguiemby vu son rapport, y compris Monsieur Sassou. Nous avons les vidéos de Niombo Junior et de Olasse Petervy qui prouvent le contraire.
Le pire c’est que Onguiemby entretient des relations sexuellement non protégées, forcées et obligées avec la majorité des étudiantes congolaises en formation à Cuba. Il s’y prend très bien car pour une première fois depuis que le monde est monde, un ambassadeur se permet de payer lui-même les bourses des étudiants et étudiantes, au cas où une étudiante refuserait de coucher avec lui, elle n’a pas droit à la bourse. Pour leurs propres droits, les étudiantes congolaises à Cuba sont violées tous les jours par un grand père atteint du sida, ses deux fils dont un est aussi atteint du sida comme son père et son entourage. Qu’en est-il de ces filles qui sont violées sans préservatif ? Ce qui fait le plus mal, c’est que tout le monde au pays est au courant de ça, le gouvernement, l’assemblée nationale, le sénat, la justice, et la présidence de la république, même les autorités militaires. Mais ils font comme si de rien était. Vraiment c’est malheureux, un monsieur comme Onguiemby, qui a commencé son CP, cours préparatoire, à l’âge de 30 ans, plus âgé, que tous ses enseignants.
Un de ses enseignants n’est autre que le grand frère de l’ancien ministre de la justice du Congo, Aimé Emmanuel Yoka.
Curriculum vitae de monsieur Onguiemby, à 30 ans, donc au CP, début du primaire, Pascal Onguiemby était déjà membre du pct, parti congolais du travail, le parti au pouvoir. Par chance, il obtient une bourse pour le Cuba, Dieu seul sait comment il a fait. Tout le temps qu’il a passé à cuba, il est rentré sans diplôme, comme le dit l’adage ; l’adulte ne retient que 5 pourcent de ce qu’on lui enseigne. Il a fait marche arrière avec les classes au lieu d’aller de l’avant. Il est parti de l’université à l’école primaire mais cette fois ci à Cuba. Vu que les cubains sont très gentils, ils ont trouvé que monsieur Onguiemby n’arrivait pas dans les études, ils l’ont fait inscrire dans une école de formation pour apprendre l’agriculture, malgré la bonne foi cubaine, il est sorti de là sans diplôme.
Sa médiocrité est héréditaire. Ses deux idiots de fils jusqu’alors ne cessent d’échouer lamentablement. Le sidéen Vladmir ne fait que truquer les diplômes. Il fait des navettes entre Congo et Cuba pour chercher du boulot ici au pays mais en vain. Il ne trouve pas le boulot non seulement parce qu’il n’a aucun diplôme, seulement des faux diplômes, mais aussi par rapport à leur image. Leur papa ne leur a pas rendu service. Le fils d’un ambassadeur, qui ne trouve pas du boulot au pays, mais c’est grave. L’autre jour nous l’avons vu au ministère de la santé au pays, il faisait pitié, il ne faisait que trainer dans le couloir. Personne n’a voulu le recevoir, c’est malheureux.
Parents, si vous voyez que vos enfants, filles comme garçon ne tiennent pas à Cuba, c’est parce que Onguiemby et ses enfants les maltraitent, faisait enlever au moins 8 étudiants congolais par semaine. Un ambassadeur c’est une personne qui est censé représentée le président de la république, nommée par décret présidentiel, se permet de réunir les étudiant il ya un an, pour leur dire ceci :<< je ne vois pas pourquoi on vous envoie ici, Sassou et Ibovi gaspillent l’argent du pays pour des vaut rien comme vous. Moi je ne vous aime pas, Si ça ne tient qu’à moi, vous allez tous rentrer sans diplôme et je ferai tout pour que ça arrive>>.
Comme lui-même, n’a jamais rien eu comme diplôme dans sa vie, ses idiots de fils non plus, il veut sacrifier toute une population, toute la jeunesse, l’espoir de demain.
Les étudiants congolais en médecine à cuba, rentreront un jour au pays avec des diplômes, certes, mais sans la connaissance. Ils sont traumatisés par la famille Onguiemby, ils ont même peur de leur propre mouvement, car ils savent que même sur le chemin de l’école, ils peuvent être enlevés.
Les enfants ont perdu toute volonté de réussir qu’ils avaient en quittant le pays pour Cuba. J’ai discuté avec eux personnellement, ils m’ont fait visiter un peu leur campus, mais en cachette. J’ai été témoin oculaire de beaucoup de faits. J’ai les videos avec moi. Et d’ici là vous les aurez sur facebook et même par whatsapp.
Un conseil à tous mes compatriotes congolais, nos étudiants en médecine à Cuba rentreront dans quelques années¸ de grâce, ne vous laissez pas soigner par eux, renseignez vous avant s’il vous plait. Tous les étudiants qui sont partis à cuba avec les bourses du ministère de la santé, depuis la première promotion des 500 qui étaient partis en premier. Pour votre propre bien, ces étudiants n’ont rien dans la tête. Il ya quelques un seulement qui tiennent mais la majorité n’a rien compris ni retenu de la médecine, rien compris de ce qu’ils sont allés apprendre. Pas parce qu’ils sont idiots, mais parce que la famille ne cesse de les maltraiter. Nous savons tous, qu’on ne peut rien apprendre dans la maltraitance et le traumatisme.
Je dis tout ceci en connaissance de cause. J’ai été à Cuba, les étudiants m’ont dit eux-mêmes ce qu’ils vivent là-bas. Croyez moi, ce n’est pas la joie. C’est l’enfer.
Comme le dit un vieux sage : << le Congo n’est pas détruit par ceux qui gouvernent, mais par ceux qui regardent sans rien faire >>.

N.B. :Les propos tenus dans cet article n'engagent que son auteur et nullement la responsabilité des gestionnaires du Blog La Lettre du Congo-Mfoa.

Partager cet article

Economie

Catégories