Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 16:21
Congo-Brazzaville : Tuerie dans le Pool

Par Babel MOUNTOU

Lettre ouverte à Mgr Anatole MILANDOU, Archevêque de Brazzaville et Mgr Louis Portella MBOUYOU, Évêque de Kinkala

Objet : votre engagement hautement sollicité dans le refus des tueries en cours dans le Pool par le président Denis Sassou Nguesso

Nos chers Pasteurs,

J’entame ce fleuve de larmes des habitants du Pool par ces quatre maximes qui tourmentent mon esprit depuis quelques années :

  • Toute spiritualité ne peut qu’être fondée sur la bonté, la beauté et l’infini.
  • Être chrétien c’est protéger l’autre du mal.
  • Dieu nous a crées libres ; la quête de la liberté est sacrée.
  • Être pasteur c’est se sacrifier pour les autres.

Après la guerre de 1997-1998 qui a engendré des milliers de morts particulièrement dans le Pool, Monsieur Denis Sassou Nguesso a entrepris depuis quelques jours le maléfique besogne d’apporter à nouveau mort et désolation au sein des populations déjà délibérément affaiblies, avec la complicité inavouée de certains fils de ce département, aliénés et spiritualisés aux initiations maculées de sang.

Votre mutisme nous interpelle et handicape le peuple du Pool.

Mgr Louis Portela BOUYOU, vous êtes pasteur d’un des plus fervent peuple chrétien du Congo, côtoyez au quotidien sa pauvreté, sa faible éducation, ses pleurs, ainsi que sa destruction intellectuelle et économique depuis presque deux décennies. Vous assistez inerte à cette déchéance collective programmée. Mais, je suis conscient de vos prières.

À vous Mgr Anatole MILANDOU ; quelle spiritualité peut soulager votre désir d’élévation face à une conscience vivante sur le fleuve de sang et de larmes de vos fidèles ? Quelle temporalité faut-il au Pool pour endiguer cette souffrance qui l’assèche depuis plusieurs générations ?

Vous devrez prendre position et porter la croix à l’image du cardinal Émile BIAYENDA.

Il ne s’agit pas de dénoncer afin de plaire à la diplomatie vaticane ou aux gouvernants congolais. Il s’agit plutôt de :

Demander fermement à Denis Sassou Nguesso qui a perdu toute légitimité populaire d’arrêter immédiatement le processus des tueries dans le Pool et d’y retirer ses forces militaires.

Assurément votre demande sera appuyée par de saintes prières.

Naturellement des arguments bien connus pourraient ébranler votre entité spirituelle et vous éloigner d’une décision dignement salvatrice : l’obéissance au Vatican, la séparation de l’église et de l’État, l’état passager de la vie sur terre.

La vie humaine est sacrée

Mais ces références seraient mal interprétées si elles ne se reposent pas sur le respect de la vie humaine. Pour nous chrétiens, c’est un truisme d’affirmer que « le corps de l’Homme renferme l’esprit de Dieu, il est le temple de Dieu, c’est donc une partie de Dieu ». Le détruire reviendrait, alors, à offenser notre Créateur qui nous a dotés de l’aspiration à la bonté à la beauté et à l’infini. Toute espérance se cristallise en ces mots que la mort infligée par le malin ne devrait pas détruire. Protéger de cette mort innocents, enfants, femmes, vieillards, équivaut à préférer la bonté, la beauté et l’infini.

La liberté humaine est sacrée

Dieu nous a crée libres et dotés de l’intelligence. Les moines du 18e siècle ont entamé le processus irréversible du développement de l‘Europe et de l’épanouissement de l’être humain par la mise en œuvre de leur intelligence au profit de l’homme et de la société, en valorisant les principes de santé, du travail, de l’entrepreneuriat, c'est-à-dire en privilégiant le bien-être de l’humain, la gloire de la vie, plutôt la compromission à la mort. Les théologiens catholiques de la liberté l’ont apporté en Amérique latine, imbus de cette soif que Dieu lui-même leur a insufflée. Nos ancêtres ont lutté pour la vie, la quête de la liberté.

Au contraire, le silence de l’Église catholique congolaise se confond avec la mort satanique de pauvres fidèles qui pourtant espèrent trouver refuge en vos divines paroles.

Notre intelligence accompagnée de la sagesse divine devrait nous permettre de favoriser la vie sur terre. Sans elle, quel sens pouvons-nous donner à l’intelligibilité de la relation intrinsèque entre l’immatérialité et la matérialité, l’esprit et le corps qui l’abrite ? Toute construction humaine repose sur cette intelligence. Il n’y a pas de liberté sans intelligence. Alors que l’intelligence du mal opprime la liberté et étouffe le corps physique, celle du bien libère l’esprit et protège la vie.

Vous avez le devoir de défendre la vie dans cette région du Pool, quelles qu’en soient les conséquences sur vos humbles personnes.

Quel bonheur céleste peut-on espérer des regards désespérés des fidèles ? Quelle joie peut-on transmettre quand les vies humaines sont abrégées depuis des décennies par le malin ? Cela ne traduit-il pas l’insuffisance de l’action ecclésiale ?

Vous serez responsables devant Dieu et devant le peuple !

N’ayez pas peur de sauver des vies !

N’ayez pas peur de libérer les congolais du malin !

Portez votre croix !

Le Pool ne veut plus pleurer !

LIRE LA SUITE : http://www.mampouya.com/2016/04/tueries-dans-le-pool.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail

Partager cet article

Economie

Catégories