Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

26 mars 2016 6 26 /03 /mars /2016 10:55
(Congo-Brazzaville) "Cardinal Emile Biayenda Santo subito"

« Cardinal Emile Biayenda Santo subito » Place Saint Pierre à Rome avec la bénédiction du Pape François

Place St-Pierre à Rome le 23 mars 2016

Place St-Pierre à Rome le 23 mars 2016

Place St-Pierre à Rome le 23 mars 2016

Place St-Pierre à Rome le 23 mars 2016

Congo-Liberty avait mené campagne auprès du Vatican pour que le Pape François n’aille pas bénir le tyran congolais Sassou Nguesso dans un stade (baptisé Saint Denis) chèrement dédié à sa gloire. Nous avions été entendus et avions poursuivi notre appui à nos compatriotes militants de la canonisation du Cardinal Emile Biayenda.

Ce 23 mars 2016, quelques dizaines parmi ces derniers se sont rendus à Rome pour célébrer l’entrée dans la, très symbolique, quarantième année de l’assassinat cruel du Cardinal Emile Biayenda. Ces fidèles se sont présentés, ce jour-là, dans la cour de la Basilique Saint Pierre à l’audience générale accordée par le Pape François. C’est alors que se produisit l’inattendu et le pourtant tant espéré : devant le petit groupe qui avait tendu une banderole « Cardinal Emile Biayenda Santo Subito », le Saint Père s’est arrêté. Son regard parcourut longuement les visages de nos compatriotes, les pancartes qu’ils dressaient et le portrait de notre Cardinal martyrisé. Des instants, une minute ou deux, qui durèrent une éternité, celle dans laquelle l’on voudrait qu’entre enfin notre Cardinal. Alors, visiblement ému le Saint Père accorda sa bénédiction à ces quelques personnes et bien entendu à l’effigie du Cardinal assassiné qui s’offrait à son regard.

Au mois de novembre dernier, à Bangui, le Pape François avait symboliquement ouvert les portes de l’année de la Miséricorde. Tout aussi symboliquement par son attention, son émotion palpable et sa bénédiction, il est possible d’affirmer que le très Saint Père ouvrira, cette année, les portes de la canonisation de notre Cardinal Emile Biayenda en le portant à la lumière pour le sortir enfin des ténèbres dans lesquelles l’a plongé son odieux assassinat.

Déjà, cette récente bénédiction ne pourra qu’aider notre pays à gagner son combat contre le mal absolu qu’est le régime de Denis Sassou Nguesso. Ce dernier, quant à lui totalement dévoué à l’occultisme, l’a toujours craint. C’est ainsi qu’il avait placé cette dernière élection sous le signe de la trilogie cruelle et maléfique des sacrifices qui nous ont été imposés. Ses dates fétiches ont été retenues. Celles qui lui ont toujours porté bonheur et sur lesquelles a reposé son pouvoir ! Le 4 mars, début de la campagne présidentielle, est l’anniversaire qu’il ne commémore jamais des explosions de MPila* ; le 18 mars, fin de la campagne présidentielle, l’assassinat du Président Marien N’Gouabi ; le 22 mars, première annonce de sa victoire, l’assassinat du Cardinal Emile Biayenda en l’année 1977.

En cette fin de mois de mars 2016, loin de se satisfaire d’une proclamation officielle, le Peuple congolais tout entier recompte les voix de la victoire qu’on lui a volée. Las de la tyrannie qui lui a été imposée, le pays s’est également trompé dans le décompte des années de la dictature qui veut se maintenir à sa tête. Le règne de cette dernière vient d’entrer aussi dans sa quarantième année ; elle s’annonce toute aussi agitée et imprévisible que peuvent l’être les quarantièmes rugissants.

Ce pouvoir malfaisant et diabolique, appuyé par toutes sortes d’individus congolais et étrangers sans scrupules, a subi sans qu’il le sache véritablement encore, un important revers ce 23 mars 2016, peu avant 10 heures du matin, Place Saint-Pierre à Rome.

La canonisation du Cardinal Emile Biayenda ne le portera pas seul dans la lumière. Le peuple congolais et le Congo y entreront avec lui, avec ses bénédictions dont nous avons tous le plus grand besoin !

Cardinal Emile Biayenda Santo Subito !

Cardinal Emile Biayenda Santo Subito !

Cardinal Emile Biayenda Santo Subito !

Rigobert Ossebi

* Officiellement 300 morts mais en réalité plus de 3000.

NB Photos officielles du Vatican Servizio Fotografico – Ordini <ordini.photo@ossrom.va>

(Extrait de congo-liberty)

Messe en mémoire du cardinal Emile BIAYENDA, le dimanche 3 avril 2016 à Paris (France)

(Congo-Brazzaville) &quot;Cardinal Emile Biayenda Santo subito&quot;
(Congo-Brazzaville) &quot;Cardinal Emile Biayenda Santo subito&quot;
(Congo-Brazzaville) &quot;Cardinal Emile Biayenda Santo subito&quot;

Partager cet article

Economie

Catégories