Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 14:48
(Guinée/Congo-Brazzaville) Discours antirévisionniste de Kélèfa Sall : Est-ce un pied de nez à Sassou Nguesso ?

Investiture président Alpha Condé -

Sans nul doute, le discours prononcé par le président de la Cour Constitutionnelle, Kèlèfa Sall à la faveur de la cérémonie de prestation de serment du président de la République Alpha Condé, a été celui qui a le plus séduit et marqué de façon saisissante l’esprit de tous les observateurs, autant par la qualité des messages véhiculés que l’audace qui le caractérisait.

En appelant solennellement et devant plus de 15 chefs d’Etat africains, le président Alpha Condé à s’abstenir de toute modification de la constitution du pays, à l’effet de faire sauter le verrou de deux mandats, l’homme et par ricochet l’institution qu’il préside, se pose en véritable champion antirévisionniste et bouclier contre toute possibilité de tripatouillage de la constitution.

C’est un geste, certes, risqué mais courageux et républicain que tous ceux qui aspirent à l’avènement d’une démocratie véritable sur le continent, applaudissent des deux mains. Il a eu l’audace et l’honnêteté morale qui doit être celle d’un président de la Cour Constitutionnelle qu’il est, d’appeler le président Condé de se garder de succomber à la mélodie des sirènes révisionnistes. Avant d’ajouter, citation : ‘’si le peuple de Guinée vous a donné et renouvelé sa confiance, il demeure cependant légitimement vigilant…’’, fin de citation.

Si ce message juste et révélateur de l’état d’âme d’un homme soucieux du respect de la constitution, s’adressait nommément à Alpha Condé, il n’en demeure pas moins un conseil collectif à l’endroit du contingent de chefs d’Etat africains qui étaient venus assister à cette prestation de serment de leur hôte.

Il pourrait s'apparenter plutôt à un ‘’blâme’’ insidieusement infligé particulièrement au président Denis Sassou Nguesso du Congo-Brazza qui est, par un tour au forceps, parvenu à se positionner pour un troisième mandat alors que son second et dernier mandat constitutionnel vient théoriquement à terme en 2016.

Le président Sassou n’est pas d’ailleurs le seul chef d’Etat africain à être indirectement dans la ligne de mire de Kèlèfa Sall. Il y en a d’autres, pour ceux qui étaient présents à la prestation de serment de ce lundi 14 décembre 2015 à Conakry. Tels que, le Gabonais Aly Bongo Ondimba ou l’Equato-guinéen, Obiang Nguéma qui sont en embuscade.

LIRE LA SUITE : http://guineenews.org/discours-antirevisionniste-de-kelefa-sall-est-ce-un-pied-de-nez-a-sassou-nguesso/

Partager cet article

Economie

Catégories