Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

7 novembre 2015 6 07 /11 /novembre /2015 09:30
(Congo-Brazzaville) Denis Sassou Nguesso rappelle au monde qui il est

Association Survie -

Publié le 5 novembre 2015 par Guillaume Desgranges -

Redouté depuis des mois, annoncé courant septembre, le passage en force de Denis Sassou Nguesso pour rester au pouvoir après 2016 se poursuit. En dépit de déclarations tout en ambiguïté, l’Elysée lâche… les démocrates congolais, une fois de plus.

L’opposition n’est pas restée passive : outre les meetings organisés les semaines d’avant (dont celui du 27 septembre, d’une ampleur historique, cf. Billets n°250, octobre 2015), des manifestations ont lieu dès le 20 octobre dans tout le pays, avec appel à la désobéissance civile [1]. Un climat insurrectionnel règne, des bâtiments sont incendiés (dont trois commissariats à Brazzaville, et des résidences de proches de Sassou).

La démocratie selon Sassou

La réponse du pouvoir : des dizaines d’arrestations, au moins vingt morts, des dizaines de blessés. La ville martyre de Brazzaville [2] se rappelle qui est à la tête du Congo : des hélicoptères survolent les quartiers sud, l’armée tire à balles réelles, les réseaux de télécommunications sont coupés, des émetteurs radios – notamment celui de RFI – n’émettent plus.

Les leaders de l’opposition sont harcelés. Le 20, six porte-paroles de l’opposition sont arrêtés juste avant une conférence de presse, puis relâchés dans la soirée. Le même jour, vingt militants sont arrêtés [3] au domicile de M. Boungouandza (sénateur et membre de l’UPADS, un des principaux partis d’opposition). Du 22 octobre au 2 novembre, l’opposant Guy Brice Parfait Kolelas est encerclé par la Garde présidentielle à son domicile avec une trentaine de personnes.

C’est dans ces conditions que s’est tenu le référendum sur le changement de constitution. Les Congolais ont pu assister au spectacle de bureaux de vote à peu près aussi vides que leur garde-manger ; et à l’annonce sans surprise d’une participation massive – 72 % – plébiscitant la réforme à 93 % des votants. Notons qu’avec l’âge, M. Sassou Nguesso est devenu modeste : le référendum par lequel il a fait valider son coup d’État en 1979 avait prétendument obtenu 97 % des voix.

Le front d’opposition IDC-FROCAD a annoncé son programme : après trois jours de deuil et l’enterrement des leurs, les marches doivent reprendre dans les grandes villes dès le 5 novembre. Un grand meeting est prévu dès le 7, et des journées « ville morte » doivent avoir lieu tous les jeudis et vendredis jusqu’au rétablissement de l’ordre constitutionnel.

(...)

SUITE DE L'ARTICLE : http://survie.org/billets-d-afrique/2015/250-octobre-2015-716/article/denis-sassou-nguesso-rappelle-au-5043

Partager cet article

Association Survie - Guillaume Desgranges - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories