Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

29 octobre 2015 4 29 /10 /octobre /2015 12:29
Génocide ouvert au Congo-Brazzaville sur les populations du sud

Posted By: sassoufin -

AVERTISSEMENT :

ATTENTION ! ÂMES SENSIBLES S'ABSTENIR. LES IMAGES CI-DESSOUS SONT INSOUTENABLES;

Le sud du Congo, la partie la plus peuplée du pays, est, très certainement, la hantise et l’épine sous le pied de Sassou Nguesso qui a décidé d’exterminer sa population pour soulager sa peine.

Depuis quelques années, un génocide insidieusement planifié se déroule, silencieusement, dans la partie sud de la république du Congo. Plus d’une centaine de miliers des Congolais ont disparus en seulement 7 années, et les Congolais, qui sont tous conscients de la situation, semblent avoir peur de la dénoncer, au risque de s’entendre dire“tribaliste”, l’anesthésie à la mode au Congo.

Cette crainte d’être accusé de “fossoyeur” d’une unite ou d’une cohésion nationale qui n’existe que dans l’illusion des naïfs, ouvre à monsieur Denis sassou nguesso, le boulevard de la permissivité, le droit au massacre silencieux.

Président depuis plus de 30 ans, Denis Sassou Nguesso n’a jamais gagné une seule élection; il ne s’impose que par la violence et par la fraude, ce que lui reprochent la majorité des Congolais du sud qui croupissent dans une misère incommensurable.

Voulant parer à cette pratique qui le ‘humilie à la face du monde entier, il a décidé de réduire la population du sud, par tous les moyens, afin de favoriser la population du nord qu’il a pris en otage; et pour y parvenir, il a secrètement lancé un plan de dépeuplement du sud du congo, comme en témoignent les résultats officiels issus des deux derniers recensements de la population.

Ce plan est connu de tous, certains ressortissants du sud en sont même complices à leur insu, tandis que les populations du nord subissent un intense lavage de cerveau qui les oblige à prendre fait et cause pour celui considèrent comme sauveur des peuples du nord contre on ne sait qui.

Les populations du nord n’ont jamais été inquiétés par leurs frères du sud. Denis Sassou Nguesso a instrumentalisé le tribalisme et le crime polituqe au Congo, crime dont les victimes sont majoritairement du sud. C’est dans cette optique que l’assassinat du Président Marien Ngouabi, né d’un père du sud et du mère du nord, avait froidement et méchamment été attribué aux innocents ressortissants du sud, un prétexte pour assassiner les cadres du sud dont un ancien président de la république et un cardinal. Depuis, la liste des tueries au sud est kilométrique.

Dans un pays, semble-t-il, en paix, sans guerre ni épidemie, des dizaines de milliers de personnes du sud ont purement et simplement disparu.

Uphrem‬ ‪Dave‬ ‪Mafoula‬, opposant politique Congolais disparu

Outre les assassinats publics massifs, ciblés et perpetrés par des agents des forces de l’ordre exclusivement au service du tyran, des enlevements, suivis d’assassinats puis d’enterrements dans le secret le plus total font rage au Congo.

C’est ainsi que les familles peuvent constater, du jour au lendemain, que leurs proches se sont évaporés, volatilisés dans la nature, sans laisser de trace. A cette souffrance se greffe la frustration à elles imposée par les autorités qui leur interdisent de se plaindre, même si la disparition est suspecte, ne peut ni s’expliquer, ni justifier.

Les Congolais ne sont pas des aventuriers qui décideraient de claquer la porte et de disparaître; ils ne sont pas non plus de grands voyageurs, d’abord parce qu’ils n’en ont pas les moyens, ensuite parce que la plupart n’a même pas de carte nationale d’identité.

Il faut aisément comprendre que le seul crime de ces victimes est leur origine: ils sont du sud et Sassou Nguesso n’aime pas les Congolais du sud car ils sont son pire cauchemar.

Tout rassemblement, toute manifestation des Congolais du sud est et sera toujours réprimer dans le sang, avec des arrestations arbitraires, des actes de tortures et de barbarie sur les Congolais originaire du sud.

En moins d’une decennie, en sept ans plus précisément, Sassou Nguesso a réussi à faire disparaître plus de 100 000 Congolais du sud et il continue jusqu’à ce jour.

Ces actes sont l’oeuvre de Denis Sassou Nguesso – tout seul – et, pour se protéger et éviter d’assumer ses responsabilités crminelles, il tente d’obliger la population innocente du nord à être solidaire de ses crimes. Mais que le peuple Congolais tout entier ne se trompe pas, Denis Sassou Nguesso – tout seul – a un sérieux problème contre les Congolais du sud.

Ainsi donc, beaucoup de localités du sud se sont vues vidées de leurs populations, en majorité jeunes, et les résultats officiels des deux derniers recesements ci-dessous en témoignent sans ambiguité:

LIRE L'ARTICLE INTEGRAL ICI : http://www.sassoufin.com/genocide-ouvert-au-congo-brazzaville/

Génocide ouvert au Congo-Brazzaville sur les populations du sud

Partager cet article

Economie

Catégories