Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

8 octobre 2015 4 08 /10 /octobre /2015 10:18
(Congo-Brazzaville) Sassou Nguesso, le récidiviste impénitent

Tous les changements de Constitution et la multitude d'Actes Fondamentaux sont son œuvre puisqu'il est le Roi des Coups d’État et des génocides au Congo-Brazzaville.

Pour ceux qui l’on oublié, et ne connaissent pas l’histoire de notre pays, M. Denis Sassou-Nguesso est un multirécidiviste en matière de putsch constitutionnel. Il fut l’instigateur de l’abrogation de plusieurs Constitutions jadis en vigueur dans notre pays, par différents actes fondamentaux promulgués, suite aux évènements tragiques et politiques, dont il fut la cheville ouvrière :

– Acte fondamental du 5 avril 1977, après la mort de Marien Ngouabi, totalement injustifié

– Acte fondamental du 7 février 1979, suite au renversement de Yhombi par Sassou le 5 février 1979

– Acte fondamental du 30 mars 1979 encore sous le règne de M. Denis Sassou-Nguesso lui-même

– Constitution du 8 juillet 1979, qui est la propre Constitution de M. Denis Sassou-Nguesso

– Modification de la dernière le 23 août 1984, donnant plus de pouvoirs au Président de la République

– Acte fondamental du 24 octobre 1997 qui abrogea la Constitution du 15 octobre 1992, consécutif à son retour au pouvoir, suite à la guerre civile

– Constitution du 20 janvier 2002, la plus rétrograde de l’histoire constitutionnelle et politique du pays

Rappelons que cette mascarade a été précédée d’une campagne de terreur et d’intimidation des Congolais, dont l’apogée fut le discours du 27 juin 2015 à Kinkala de M. Denis Sassou-Nguesso, dans lequel, il promettait le goût du sang aux Congolais.

Voici donc ici, le plus grand criminel et le plus grand pillard que le Congo ait jamais connu. Pour lui et son clan, le Congo est devenu leur épicerie. Mais il y a aussi ceux qui l'ont catapulté dans le pays par le bout d'un canon sur fond de fleuves de sang et de larmes des Congolais, et qui vivent de lui. Jean-Paul Pigasse, l'homme qui a pris activement part à toutes les Opérations d'extermination et d'épuration ethniques (Colombe I et II, Hadès, Hérode, Mouebara, etc.) et son gourou, en est le prototype.

Aujourd'hui, toujours dans sa logique d'imposture, d'usurpation et de forfaiture, M. Sassou veut, pour la énième fois, imposer une constitution que personne n'a vue ou lue, à part les membres de son clan. A deux semaines du référendum prétendu, où est le Projet de Constitution à adopter ? On ne le voit nulle part.

Cependant, des rumeurs ou des insinuations circulent. Par exemple, au lieu d'un mandat de 7 ans renouvelable une fois, Monsieur Sassou à réduit le mandat présidentiel à 5 ans, mais en prenant le soin de le renouveler deux fois.

Notez et retenez que les 14 ans de pouvoir dont le mandat a été renouvelé une fois, ne lui suffisent pas. Il en voulait plus, ainsi il a ajouté une année de plus, soit 15 ans. Si le mandat présidentiel est réduit à 5 ans et renouvelable 2 fois, cela vous donne combien ? Eh bien, vous aurez : 5 X 3 = 15 ans. M. Sasou veut rester au pouvoir jusqu'à sa mort, juste le temps de préparer les bâtards qui ont déjà les dents de requins bien aiguisées, mais surtout pour échapper à la Justice...

Peuple Congolais, Sassou Nguesso est au pouvoir depuis 1968, sous Marien Ngouabi. Avant cela, après la chute du président Youlou, Sassou était membre du Cabinet du ministre André Hombessa.

En 1968, sous l'ombre du président Marien Ngouabi, il est le patron des Services de renseignements, la fameuse Sécurité d’État, de sinistre mémoire, puis Ministre de l'Intérieur et de la Sécurité, jusqu'à l'assassinat de Marien Ngouabi. Crime qui lui est attribué mais, par lâcheté et veulerie, qu'il mettra sur le dos du président Massamba-Débat et ses fidèles dont le Capitaine Barthélémy Kikadidi et les dix condamnés à mort suppliciés le lendemain matin, en 1978, etc. Nous ne parlons pas de la SEMAINE ROUGE, allant du 18 mars 1977 au 3 avril 1977, au cours de laquelle furent exécutés, sans autre forme de procès, le président Massamba-Débat, le Cardinal Emile Biayenda, le Lieutenant Mboro, le Sergent Ontsou, etc., pour ne citer que ceux-là, victimes d'une barbarie sans précédent. La liste est longue, très longue.

Peuple Congolais, veux-tu donner 15 ans de plus à Sassou et son clan ?

Que n'a-t-il pas fait depuis 1968, en 40 ans de pouvoir sans partage, surtout depuis 1977, et qu'il fera aujourd'hui, le Congo étant devenu leur épicerie ?

L'EQUIPE DU RESEAU CONGO-MFOA

(Congo-Brazzaville) Sassou Nguesso, le récidiviste impénitent

Partager cet article

Réseau Congo-Mfoa - dans Sassou Nguesso Congo-Brazzaville PCT

Economie

Catégories