Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

22 octobre 2015 4 22 /10 /octobre /2015 22:06
Congo-Brazzaville : Les USA demandent au dictateur Sassou Nguesso d'annuler son referendum du 25 octobre 2015

Les USA demandent au dictateur Sassou-Nguesso d’annuler son référendum du 25 octobre 2015. ( Sassou-Nguesso doit partir) -

John Kirby -

Etats-Unis / France : des communiqués historiques

La présidence française, dans une déclaration sans ambiguïté le 21 octobre 2015, a manifesté, contre toute attente, son soutien au processus anticonstitutionnel avancé par Denis Sassou Nguesso au travers du Référendum du 25 octobre 2015.

Dans la soirée du même jour, à Washington, le Département d’Etat rendait public une déclaration par son porte-parole, l’Amiral John Kirby, dont on peut lire la traduction ci-dessous.

Sassou Nguesso est un vieux dictateur qui a accédé au pouvoir, déjà dans le sang en 1977. L’Histoire est un éternel recommencement et il faut savoir en tirer toutes ses leçons.

Lors de la Transition dirigée de 1991 à 1992 par André Milongo, un jour de Janvier 1992, poussés par les « pétroliers », soutenus par Denis Sassou Nguesso et par ses habituels relais extérieurs, les chars de l’Armée congolaise s’étaient dirigés vers le siège du Gouvernement de Transition. La Transition, sans défense, devait brutalement arriver à son terme ce jour-là.

Un membre de ce gouvernement put alors utiliser un bon canal, un bon réseau.

Dans la demi-heure qui suivit, l’Ambassadeur des Etats-Unis, James D. Phillips, diffusait un communiqué dans lequel il déclarait que son pays soutenait le processus démocratique au Congo et le Gouvernement de Transition.

Aussitôt les chars rentrèrent dans leurs casernes. La Transition pouvait alors aller jusqu’à son terme et organiser des élections démocratiques indiscutables. Tout le monde connait la suite heureuse et malheureuse…

Ce communiqué récent du Département d’Etat ressemble beaucoup à celui de l’Ambassadeur Philips. Dans l’esprit c’est presque du copier-coller ; l’histoire aime être ironique.

Par ailleurs, il y aura toujours des Michèle Alliot-Marie pour soutenir des Ben Ali, des Jacques Toubon (nommé par François Hollande « Défenseur des droits ») pour déclarer que les élections au Congo ont été libres et transparentes.

Les Congolais suivront, seuls, le chemin qui les mènera enfin à la liberté… !

Rigobert OSSEBI

La déclaration faite hier par le porte-parole du Département, l’Amiral John Kirby, sur le Congo Brazzaville au début de l’exposé du Secrétaire.

Washington, le 20 Octobre 2015

Sur le Congo, les Etats-Unis condamnent fermement la violence d’aujourd’hui dans la République du Congo et exhortent toutes les parties à faire preuve de retenue immédiatement. Jusqu’à présent, il y a deux décès confirmés, plus sont rapportés, et des dizaines de blessés. Nous encourageons fortement les côtés opposés à se réunir dans le dialogue pour désamorcer la situation et à rechercher un consensus sur un vrai moyen d’avancer sans nouvelles effusions de sang.

La violence a éclaté lors de manifestations de l’opposition contre une proposition d’un référendum constitutionnel le 25 octobre qui surmonterait les limites immuables de mandat, et permettrait au Président Sassou sortant, de se présenter pour un autre mandat. Comme auparavant, nous croyons que de pacifiques, libres, et transparents transferts de pouvoir respectant la limitation existante des mandats sont essentiels pour le développement démocratique et la stabilité à long terme.

Nous appelons le président SASSOU à reporter le référendum, pour désamorcer la situation actuelle, et permettre le dialogue et la discussion.

LE PRÉSIDENT FRANÇAIS FRANÇOIS HOLLANDE SOUTIENT LE DICTATEUR CONGOLAIS SASSOU NGUESSO (Le Balai Citoyen du Burkina Faso))

ALLÉGRESSE ANNONCÉE A LA CHUTE D’UN BOURREAU. Par Dina Mahoungou

Congo-Brazzaville : Les USA demandent au dictateur Sassou Nguesso d'annuler son referendum du 25 octobre 2015

Partager cet article

Rigobert Ossebi - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories