Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 09:18
Congo-Brazzaville : Convocation imminente d'un pseudo dialogue du 15 au 25 juillet 2015 à Djambala

Nous avons été informés de sources anonymes proches de la Présidence de la République, qu’après ses simulacres de consultations de palais, le Président SASSOU s’apprête à annoncer dans les tous prochains jours (probablement à Kinkala), la convocation d’un « pseudo » dialogue inclusif du 15 au 25 Juillet 2015 qui sera organisé à Djambala.

Le Président SASSOU a décidé d’imposer deux points à l’ordre du jour du pseudo dialogue inclusif : la réforme institutionnelle et la gouvernance électorale.

La réforme institutionnelle est la véritable raison de la convocation du pseudo dialogue à la sauce SASSOU. L’objectif de SASSOU est claire et sans ambigüité, procéder à un passage en force politique sur fond d’intimidation armée pour « démanteler » la LOI Fondamentale de notre pays, et consacrer institutionnellement sa monarchie familiale jusqu’à sa mort.

Nos sources nous alertent que le schéma présidentiel est déjà ficelé : pseudo dialogue inclusif en Juillet 2015, annonce du référendum lors du message à la nation du 12 Août 2015 prochain, organisation du référendum « illégal » entre Octobre et Novembre 2015, puis « coup d’Etat constitutionnel » en Janvier 2016, afin de faire basculer le Congo dans une monarchie traditionnelle.

C’est dans cette perspective que le second point à l’ordre du jour, à savoir la gouvernance électorale, n’est qu’un enfumage, un « appât » malicieux destiné à attirer les Opposants dans un énième dialogue

Nguessonique dont les conclusions seront jetées au canon grec, comme celles de Dolisie, Ewo et Brazzaville.

Ceux qui vont mordre par « naïveté » et par « inconsistance » politique à ce piège présidentiel, donneront leur quitus au démantèlement de notre Constitution et à l’installation d’une monarchie familiale au Congo Brazzaville.

Ne soyons pas complices, car la logique de SASSOU est claire : démanteler coûte que coûte la LOI de notre pays, pour s’éterniser au pouvoir et assouvir son obsession, voir son addiction démoniaque pour le pouvoir politique.

L’arme du « plus grand nombre artificiel » est celle que le Président SASSOU va utiliser lors de son simulacre du dialogue inclusif. A cet effet, il a financé à coup de milliards de FCFA du Trésor Public, la création des centaines d’associations et partis politiques « fantômes », fictifs, pour noyer artificiellement à Djambala ceux qui sont contre le changement constitutionnel, et faire triompher ses velléités monarchiques.

Ces associations et partis politiques de caniveaux ne représentent rien du tout, en dehors des « ventres gras » de leurs promoteurs. Le Peuple est farouchement contre leurs primitives démarches.

Nous disons haut et énergiquement que ce dialogue inclusif que SASSOU s’apprête à convoquer à Djambala, est illégal et une nouvelle manifestation du « voyoutisme » politique. C’est du voyoutisme, car il faut être un véritable voyou pour organiser un dialogue dont le but est de violer la LOI.

Il faut être « un voyou » pour demander à des personnes qui ne représentent rien du tout, de se substituer au Peuple Congolais qui avait massivement plébiscité notre Constitution il y a 13 ans seulement, car elle institue une démocratie stable, elle consacre un Exécutif fort conforme à notre culture, elle impose le principe de l’alternance démocratique par ses clauses de non révision qui touchent à peine 1% des articles constitutionnels.

Il faut être « un voyou » pour appeler malhonnêtement à un dialogue, alors que nous sommes à 14 mois seulement de la fin légale de son dernier et ultime mandat. Refuser de boire soi-même au breuvage que l’on a servi aux autres, est la marque d’un leadership en « état de péremption » qui n’a ni valeurs, ni idéaux, ni avenir à servir encore au Peuple Congolais.

Face à cette nouvelle manœuvre malicieuse, illégale, à venir, du « très égoïste et stalinien » SASSOU NGUESSO, nous lançons un appel solennel à toutes les Forces démocratiques et progressistes du Congo, qui représentent la Voix du Peuple, de boycotter « massivement » le futur pseudo dialogue de Djambala, afin de faire échouer les projets monarchiques de SASSOU.

Nous demandons solennellement au MCDDI, à la CADD, au RC, au RDPS, au RDD, au MUST, à l’UPADS, aux partis et associations patriotiques du FROCAD, à la société civile, aux Evêques du Congo, aux confessions religieuses, de ne pas participer à ce pseudo dialogue de Djambala, tant que le Président SASSOU ne renonce pas publiquement à ses intentions monarchiques, et tant que la question du changement constitutionnel n’est pas retirée de tout type de dialogue ; et ce, pour sauver notre jeune démocratie, notre paix et nos Institutions.

SASSOU projette de jouer le « tournant » de sa vie politique à Djambala au lieu de Brazzaville, nous comprenons que le Successeur de SASSOU pourrait être issu du Département des Plateaux, renforçant encore notre « diversité nationale », et ce, au grand malheur des « égoïstes absolus » du pouvoir. Le Congo n’appartient ni à un individu, ni à un parti, ni à un clan, ni à une région, mais à nous TOUS !

SOURCE : zenga-mambu.com

Congo-Brazzaville : Convocation imminente d'un pseudo dialogue du 15 au 25 juillet 2015 à Djambala

Partager cet article

Economie

Catégories