Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

4 avril 2015 6 04 /04 /avril /2015 16:10
CONGO - Franc-Parler Presse LIBRE : Affaire C/SASSOU NGUESSO Denis, YOKA Aimé Emmanuel : ARRESTATIONS ARBITRAIRES, SEQUESTRATIONS, PRISE D'OTAGES

Affaire C/SASSOU NGUESSO Denis, YOKA Aimé Emmanuel :

ARRESTATIONS ARBITRAIRES, SEQUESTRATIONS, PRISE D’OTAGES

OBJET : AUDITION – PLAINTE DE MONSIEUR BOUKADIA Modeste

https://www.facebook.com/pages/CONGO-Franc-Parler-Presse-LIBRE/883536648335319?fref=nf

En effet, le mardi 31 mars 2015, nous avons appris, de source sûre, proche de la Police Française, que Modeste BOUKADIA aurait été auditionné sur procès-verbal deux bonnes heures durant, dans l’affaire qui opposerait son Parti le CDRC à M. le Président de la République du Congo et son Ministre de la Justice Aimée Emmanuel YOKA.

Alors que les Nations Unies aurait recommandé, dans un avis suffisamment motivé, au gouvernement Congolais de libérer sans attendre, les membres du CDRC de Modeste BOUKADIA incarcérés sans raison valable en 2013 à Pointe-Noire par les barbouzes du PCT, et jugés à la va-vite, par un tribunal inquisitoire dont le jugement aurait été botté en touche par les experts en Droit de l’Homme des Nations Unies ; Aimé Emmanuel YOKA, pourtant pressé par les Ambassadeurs des USA, de l’Union Européenne, de la France etc. refuse toujours de s’exécuter, et continue à maintenir les cadres et militants du CDRC en Prison, mettant du coup, son neveu Président du Congo et partant le pays tout entier, dans une position diplomatique inconfortable.

Les hommes de BOUKADIA n’étant toujours pas libérés, les Nations Unies passent à la vitesse supérieure et ordonnent, que soit examiner d’urgence la plainte du CDRC pour enlèvement, séquestration, privation de liberté, déportation et atteinte à la personnalité, déposée au TGI de PARIS en 2013, contre le président Congolais et son Ministre de la Justice dont l’entêtement sans limite ne cesse de souiller la diplomatie Congolaise.

Un nouveau dossier contre le Président SASSOU NGUESSO qui pouvait pourtant être évité. M. SASSOU aurait-il été trompé par son oncle YOKA dans ce dossier, ou serait-il lui-même responsable de ce qui va arriver ?

Seul le temps dira.

Guy Richard MPANDERSON

Le 03 avril 2015

Partager cet article

Economie

Catégories