Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

29 novembre 2014 6 29 /11 /novembre /2014 17:47
(Congo-Brazzaville) Sassou-Nguesso, le dictateur en voie d’extinction

Par OLIVIER MOUEBARA

Sassou Nguesso le CON-MAÇON

Comme au théâtre, les congolais s’apprêtent à tirer le rideau sur des décennies de dicatature du boucher du bord de l’Alima.

En contact téléphonique permament avec le dictateur déchu Blaise Compaoré, le dictateur Sassou-Nguesso feint de minimiser l’avertissement du peuple burkinabè.

Comme au théâtre, ce dictateur en voie d’extinction oublie qu’il faut quitter la scène quand on ne peut plus jouer la comédie. Sa comédie a en effet trop duré. 38 ans!

Fin manoeuvrier, le bourreau de Mpila ne savoue (pas encore) vaincu. Il vient de convaincre Bokamba Yangouma de l’aider à tirer les ficelles en coulisses afin de persuader l’opposition radicale d’accepter le dialogue national qu’il avait balayé d’un revers de la main il y a peu de temps.

Voulant rouler les congolais dans la farine comme il le fit lors de la conférence nationale souveraine, il est hors de question d’organiser un quelconque dialogue, qui sera téléguidé par le dictateur Sassou-Nguesso. Avertissement est donc lancé au CAP de Jean ITADI, à l’UPADS pro-Sassou de Tsaty Mabiala de ne pas y participer car vous ne pourrez trouver refuge dans vos contrées du Niboland, où nous pleurons encore nos parents que vous n’aviez pu protéger lorsque vous étiez aux affaires sous le Pascal Lissouba. Nous n’hésiterons pas à vous traquer ! Aux enfants Kolelas, barrez-vous avec l’argent que vous avez volé avec votre père adoptif Sassou Nguesso. Faute de quoi, le Peuple du Pool ne vous fera aucun cadeau !

En acceptant de se faire corrompre par le dictateur Sassou-Nguesso, Bokamba Yangouma vient de vendre au diable l’âme de sa fille Mireille, décédée dans l’explosion du vol UTA au dessus du désert de Ténéré.

jean_michel_bokamba_yangouma

Oublié également le chagrin de cet homme qui apparut en marcel, à la télévision, pleurant sa fille.

Copieusement insulté dans son torchon, « Le manguier, le fleuve et la souris », Bokamba Yangouma fut qualifié par le dictateur Sassou-Nguesso, de souris qui lui rongeait sous les pieds.

N’ayant pu résister devant les sacs de nguiris « argent de la corruption », Bokamba Yangouma vient de trahir l’âme de sa fille. Là où elle est, sa fille Mireille doit être toute retournée. Quelle honte!!! Quelle inconséquence! Quel père félon et indigne!

Comme pour faire un bras d’honneur aux congolais qui vivent dans le dénuement, le dictateur Sassou-Nguesso vient d’acquérir deux avions. Le premier, un Falcon 8X lui a permis de se rendre en Guinée, chez Alpha Condé pour commencer à préparer sa fuite imminente. Le second avion qui sera livré dans quelques semaines, sera réservé pour ses valets.

Craignant de se faire exfiltrer par la France comme le fit son ami Compaoré, Le dictateur Sassou-Nguesso ménage sa monture. Les deux avions seront stationnés à Ollombo, prêts à décoller, en cas de menaces sérieuses.

Nous devons rester vigilants et continuer à nous battre. Rien n’est encore acquis. Cette course de fond usera le dictateur.

Dans sa bulle de dictateur, Sassou-Nguesso oublie que le monde a changé. A l’heure des autoroutes de l’information, les congolais sont informés en temps réel. Faire interdire à la Pravda (Télé Congo) de diffuser les images de la fuite de son ami dictateur Compaoré, relève d’un anachronisme consternant.

Lâché par ses frères Francs-maçons, le dictateur Sassou-Nguesso tente de braver Obama et Hollande. Jusqu’auboutiste, son cercle le plus restreint le dissuade d’emprunter cette voie sans issue qui lui serait suicidaire.

Arrivé au pouvoir par la force et le sang avec la complicité de la France de Jacques Chirac, il est hors de question pour nous de tomber dans le piège de la violence que nous tend le dictateur Sassou-Nguesso. Traumatisés par des guerres successives, les congolais ne souhaitent plus vivrent ce remake.

Lui qui disait à ses charlatans avoir la main-mise sur nguèlè, craint pour sa vie.

Lui qui a ôté les vies des milliers des congolais, cherche à préserver la sienne.

Lui qui a brisé des familles entières, cherche à mettre à l’abri ses familles éparses et muliti-recomposées.

Lui qui a pillé les caisses du Congo craint de se retrouver sans sous.

Lui qui a prêté serment devant le peuple congolais en affirmant respecter sa Constitution, cherche à la fouler aux pieds.

Lui qui rêvait de mourir au pouvoir, et avoir des obsèques grandeur nature, doit finir sa vie ne prison, et avec lui, tous ses complices qui l’aida dans sa guerre civile qui endeuilla des milliers de familles congolaises… Dans l’anonymat. Son caveau familial d’Oyo, bâti en marbre, tombera en ruines. Sans sa dépouille.

Son sort est scellé. Il le sait. Pris au piège par sa propre Constitution de fait, le dictateur est en voie d’extinction.

François Hollande ne peut être plus clair. Le temps des modifications constitutionnelles de convenance est révolu. Il ne reste alors au dictateur finissant (72 ans) qu’une alternative: quitter le pouvoir en 2016. De là, naîtra un Congo nouveau, qui fera de l’alternance démocratique son leitmotiv.

Unissons-nous pour ne pas manquer la marche de l’Histoire. Les corrompus et les félons ne sont jamais loin pour donner un coup d’arrêt à l’élan populaire. Adeptes de la facilité, ils sont prêts à tout pour trahir le peuple.

Ne laissons pas aux calculateurs et aux opportunistes voler notre victoire. La liberté, on ne la reçoit pas, on la gagne.

Olivier Mouebara

(Extrait de congo-liberty)

Youss Band: ça n’arrive pas qu’aux autres !

(Congo-Brazzaville) Sassou-Nguesso, le dictateur en voie d’extinction

Partager cet article

Olivier Mouebara - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT Sud-Congo

Economie

Catégories