Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 16:36
[Congo-Brazzaville] Journalisme en danger : Expulsion au Mali de Sadio Kante-Morel

CONGO-BRAZZAVILLE / JOURNALISME EN DANGER : EXPULSION AU MALI DE SADIO KANTE-MOREL, JOURNALISTE CONGOLAISE D'ORIGINE SÉNÉGALAISE ET MALIENNE. -


Sadio Kante-Morel, journaliste de nationalité congolaise, née à Brazzaville et grandi à Brazzaville, de père malien et de mère sénégalaise, a été expulsée au Mali, un pays où elle n'a jamais vécu.

Sadio Kante-Morel est une journaliste de la place de Brazzaville et connue pour ses prises de positions sans concessions contre les autorités congolaises. Mais, pour elle ce lundi 22 septembre 2014 a été la journée des accusations sans fondement. En effet, madame Kante-Morrel est accusée de trouble à l’ordre publique, consommation de drogue et séjour irrégulier. Contactée par Oeil d’Afrique, elle revient sur son arrestation.


RDV AU BUREAU DE JEAN-FRANÇOIS N'DENGUET

Embarquée vers une heure du matin par des agents de police refusant de lui notifier l’objet de son arrestation. Ce n’est qu’une fois dans les locaux du commissariat central où elle devait selon un membre de la police rencontrer le directeur de la police, Jean-François Ndenguet.


DE NATIONALITÉ CONGOLAISE

Née d’une mère Sénégalaise et d’un père Malien, Sadio Kante-Morel a vu le jour à Poto-Poto, le 3ème arrondissement de Brazzaville. Une situation prévue par la constitution congolaise qui reconnait la nationalité à toute personne née sur son sol. D’ou la surprise de la journaliste lorsqu’on lui explique qu’elle serait en situation irrégulière dans son pays natal, le Congo, vers le mali, pays où elle n'a jamais vécu dans sa vie.


LA PRESSION DANS LE TRAVAIL

La journaliste revient également sur les menaces dont elle fait l’objet. Ces prestations dans l’émission Point de Presse sur la chaîne MNTV ne « sont pas toujours du gout du gouvernement ». Notons qu’elle fut celle qui a mis à la une l’agression du journaliste Elie Smith conduisant à une mauvaise publicité pour Brazzaville.


QUELQUES PHOTOS DU 16 SEPTEMBRE 2013, OÙ LA JOURNALISTE A ÉTÉ TABASSÉE PAR LES AGENTS DE JEAN FRANÇOIS N'DENGUET APRÈS SON REPORTAGE AU PALAIS DE LA JUSTICE.


Image de Sadio Kante Morel après avoir été menottée, taclée et battue par les éléments de police de Jean François N'Denguet.


Image de Sadio Kante Morel après avoir été menottée, taclée et battue par les éléments de police de Jean François N'Denguet.


NOTE :

Cette affaire intervient quelques jours seulement, après l'agression du journaliste camerounais Eli Smith, dont les agresseurs sont soupçonnés avoir été envoyés par le colonel Tsoumou, mécontent de la liberté de parole du journaliste vedette Elie Smith qui avait reçu des menaces du colonel Tsoumou pour avoir publié les photos d'agression des militants d'opposition, qui avaient assisté au meeting de l'opposition à Brazzaville.

À l'approche des élections municipales de cette année (2014) et l'élection présidentielle de 2016, il ne fait pas bon d'être journaliste au Congo-Brazzaville.


Lire, également, l'article suivant :

>> CONGO-BRAZZAVILLE : LE JOURNALISTE CAMEROUNAIS, ELIE SMITH, FUSTIGE LE MUSELLEMENT DE LA PRESSE.

« RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

[Congo-Brazzaville] Journalisme en danger : Expulsion au Mali de Sadio Kante-Morel
[Congo-Brazzaville] Journalisme en danger : Expulsion au Mali de Sadio Kante-Morel
[Congo-Brazzaville] Journalisme en danger : Expulsion au Mali de Sadio Kante-Morel
[Congo-Brazzaville] Journalisme en danger : Expulsion au Mali de Sadio Kante-Morel

Partager cet article

Nerrati-press - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories