Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 13:43
(CONGO-BRAZZAVILLE) CAMPAGNE ELECTORALE : LES CITOYENS DENONCENT DES PRATIQUES CONFINANT AU CHANTAGE ET A L'EMBRIGADEMENT FORCE

P.C.T./CAMPAGNE ELECTORALE : LES CITOYENS DENONCENT DES PRATIQUES CONFINANT AU CHANTAGE ET A L'EMBRIGADEMENT FORCE 6

Rappelons qu'en ce moment au Congo, le contexte tombe en pleine campagne d'élections locales. Le P.C.T. (Parti Congolais des Tricheurs) n'arrête pas d'innover en matière de pratiques illicites dans notre pays en vue de remporter les élections.

Nous apprenons des choses étranges qui se pratiquent surtout dans la partie sud du Congo, des pratiques qui sont imaginées et imposées par le P.C.T., le parti des crocodiles de l'Alima, des sauriens prêts à tout pour conserver le pouvoir et la domination du nord sur le sud :

1) Pour être chef de quartier, il faut être membre du P.C.T. comme à l'époque du monopartisme (en fait, nous sommes revenus à cette époque - même si le P.C.T., pour des raisons de théâtralisation politique en vue de produire l'illusion du multipartisme et de la démocratie, permet l'existence de partis totalement dominés, écrasés ou inféodés). C'est une pratique illégale dans la mesure où un chef de quartier n'est pas le représentant d'un parti politique mais une personnalité choisie par ses concitoyens pour les représenter auprès des autorités et rien n'oblige qu'il soit du parti au pouvoir : il devrait même être totalement apolitique ;

2) Les pièces d'Etat civil s'obtiennent sous condition : il faut battre campagne pour le P.C.T. si on veut obtenir une carte d'identité. Ceci est révélateur d'une politique de distribution ciblée des pièces d'état civil : si on ne délivre pas de cartes d'identité aux membres présumés de l'opposition, ceux-ci ne peuvent pas voter. Encore une pratique illégale en complète rupture avec la constitution du pays qui fait valoir que tout Congolais a le droit de posséder une carte nationale d'identité s'il est majeur et en fait la demande, des pièces d'état civil supposées gratuites ;

3) Il faut payer pour se faire embaucher dans une société - quand bien même celle-ci cherche des employés (tous les moyens sont bons pour se faire de l'argent facile) ! Et qui sait si on ne vous demandera pas un jour de verser chaque mois une partie de votre salaire avant de vous recruter ? Vous êtes au chômage, une société recrute mais vous êtes d'abord contraint à verser une certaine somme d'argent pour qu'on vous propose un emploi et encore ! C'est tout simplement du chantage. Et parfois, il faut encore battre campagne pour le P.C.T. ou pour une de ses antennes comme M.A.R. !

Dirigé par un système mafieux appelé P.C.T. quand ce n'est pas cette secte occulte nommée franc-maçonnerie à la congolaise, en fait les deux ne faisant qu'un, la secte dans le parti PCT et le Parti PCT dans la secte, le Congo n'arrête pas d'inventer de nouvelles antivaleurs - soit pour conserver le pouvoir, soit pour avoir de l'argent facile, en fait, les deux versants d'un même processus qui conduit à l'enrichissement mal acquis.

C'est en tenant compte de ce système électoral complètement pipé et truqué de sorte que le P.C.T. l'emporte toujours et par tous les moyens, que nous avons invité les partis de l'"opposition" intérieure à boycotter les élections mais, ils savent que le P.C.T., même s'il s'octroie la part de l'éléphant, laisse quelques os aux autres partis. Et comme des vautours, notre pseudo-opposition intérieure se jette sur ces ossements avariés - question de vivre des restes que le pouvoir des crocodiles de l'Alima veut bien laisser pour créer l'illusion d'un espace démocratique - alors que nous sommes revenus à la dictature pure et dure dans son expression fasciste : le parti unique ! D'ailleurs, n'est-il pas étrange que le P.C.T. ait repris comme logo le drapeau rouge de l'époque du parti unique symbolisant le triomphe et le règne politique du P.C.T. ? Comment un parti politique peut-il avoir pour logo l'emblème d'un ancien drapeau national ? Du jamais vu ! Peut-on imaginer en Allemagne un parti politique officiel qui prendrait pour emblème le drapeau de l'Allemagne de l'époque nazie sous Hitler ? C'est un message que nous avons bien décrypté... LA DICTATURE DU PARTI UNIQUE IS BACK !

-----------------------------------------------------------

REACTIONS (source : Demain le nouveau congo) :

Bjr Cher LDM,
Passé quelque peut inaperçu un détail non moins important de l'ami correspondant de Ponton qui conclut en écrivant:
"LE PCT TUE SA JEUNESSE DU SUD... CRUEL CE GROUPES D'INDIVIDUS"
C'est de là qu'il faut tout comprendre et poser sans détour et froidement, le postulat d'analyse pour l'avenir de ce pays!

Commentaire n°1 posté par Mudumango hier à 22h10

Mon cher Mudumango, il y a deux poids, deux mesures entre le nord et le sud : hier, quelqu'un dénonçait des barrages sur la route nationale du sud érigés par des douaniers, des policiers et des gendarmes. Voilà que quelqu'un d'autre évoque des pratiques qui ne s'appliquent qu'à la jeunesse du sud ou au sudiste en général. L'ethnorégionalodiscrimination apparaît de plus en plus criarde. C'est l'histoire elle-même qui tirera un jour les conclusions et les décisions qui s'imposent. Arrivera certainement le jour où la jeunesse du sud refusera de mourir...même symboliquement !

Réponse de Le Lion de Makanda (LDM) hier à 23h02

Parfaitement en accord avec vous!
Juste que l'histoire ne pouvant être écrite que par les Hommes, il n'appartient donc qu'à ces mêmes Hommes d'en tirer les conclusions et les décisions qui s'imposent aujourd'hui. Ce jour où cette jeunesse du sud refuse de mourir est arrivé!

(CONGO-BRAZZAVILLE) CAMPAGNE ELECTORALE : LES CITOYENS DENONCENT DES PRATIQUES CONFINANT AU CHANTAGE ET A L'EMBRIGADEMENT FORCE
(CONGO-BRAZZAVILLE) CAMPAGNE ELECTORALE : LES CITOYENS DENONCENT DES PRATIQUES CONFINANT AU CHANTAGE ET A L'EMBRIGADEMENT FORCE

Partager cet article

Economie

Catégories