Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 13:51
(Congo-Brazzaville) Sassou demande au Cobras vivant à l'étranger de rentrer à Brazzaville

Sassou sait qu'il peut toujours compter sur la fibre de la solidarité ethnique pour faire revenir quelques cobras fanatiques qui croient en la défense d'un pouvoir ethnique ou tribal - même s'ils n'ont pas personnellement grand' chose à y gagner. Les cobras mis au frais à l'étranger sont en effet les plus coriaces, notamment des drogués sans moralité, prêts à tuer sur gages ou sur commande dès que le kani leur en donne l'ordre. Certains se sont illustrés dans le Pool lors de l'opération MOUEBARA où ils ont tiré sur tout ce qui bouge.

Si Denis Sassou Nguesso demande aux plus coriaces de ses cobras de revenir au bercail, ce n'est pas pour rien : c'est en prévision du pire quand il aura annoncé le changement de constitution. Nul ne peut présager de la réaction de cet apathique peuple congolais. Aussi, qui veut la paix prépare la guerre. De même qui veut imposer une injustice ou perpétrer un putsch constitutionnel prépare la matraque. Or, la matraque n'est rien sans le matraqueur, la kalachnikov sans le cobra...

Denis Sassou Nguesso, épargnez-nous de nouveaux troubles, vous qui avez dit qu'il n'y aura plus de violence au Congo. Vous n'avez pas le droit de changer la constitution car aucune disposition dans la constitution du 20 janvier 2002 ne le permet. Seule une révision est possible mais sans concerner les articles qui garantissent l'alternance démocratique. Donc référendum ou pas, il est hors de question de changer de constitution. Rien n'empêche que l'on rajoute des articles qui donnent du pouvoir à l'assemblée ou qui permettent un meilleur partage des pouvoirs. A ce propos, je ne m'en tiendrai qu'aux propos de Parfait Kolélas qui reconnaît que le MCCDI a été berné en matière de partage de pouvoir - donc cet argument qu'on nous sert à toutes les sauces ne tient pas debout. Si Denis Sassou Nguesso veut partager le pouvoir, nul besoin de changer la constitution. Il n'est pas question de nous priver d'alternance démocratique.

Toute tentative dans ce sens prouvera aux yeux du monde entier que Denis Sassou Nguesso est un dictateur - sans scrupules puisqu'il ne respecte même pas sa propre parole donnée lors d'un serment où il a promis de protéger la constitution...

Les anciens cobras qui rentrent au pays finiront par comprendre que les promesses de Denis Sassou Nguesso n'engagent que ceux qui les prennent au sérieux. Ils risquent de se retrouver dans la nature, obligés de mendier auprès du pouvoir des miettes pour leur survie. Un serpent reste un serpent - même dans un corps d'éléphant. L'appât pour vous revenir sera alléchant mais la réalité au pays sera cruel.

SOURCE : http://www.demainlenouveaucongobrazzaville.org/article-nous-sommes-au-courant-que-sassou-demande-aux-anciens-cobras-vivant-a-l-etranger-de-rentrer-a-brazza-124267065.html

Partager cet article

Mouvimat Ibouanga Loundou - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT Tribune libre opinion

Economie

Catégories