Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

27 juillet 2014 7 27 /07 /juillet /2014 09:22
(Congo-Brazzaville/Françafrique) 27 juillet 2014 |  Par Jecmaus  FORUM FORBES : Le mis en examen Nicolas Sarkozy alias Paul Bismuth confirme à Brazzaville son entrée dans l'histoire africaine

L’un des défauts pour lesquels le dictateur congolais Denis Sassou Nguesso s’est toujours considéré homme fort, est son obsession à créer des événements qui lui permettent d’exposer sa richesse mal acquise en distribuant de l’argent du contribuable congolais aux étrangers et aux valets. Richesse qui lui vaut aujourd’hui une plainte internationale dans le brulant dossier dit « des biens mal acquis ».

Mais de là à mettre un jet privé à la disposition d’un « usurpateur de nom mis en examen » Paul Bismuth qui aura, il y a quelques années, fait froidement assassiner son ancien présumé pourvoyeur de fonds, Mouammar Kadhafi, après avoir fait injure au peuple africain qui selon lui ne serait pas entré dans l’histoire, le général d’armées Denis Sassou Nguesso a atteint le paroxysme du ridicule et la sommité de l’inacceptable.

Loin de revenir sur les dessous de cette participation au forum « Sassoubonds » maquillé en Forbes, de l’ancien président français dont les casseroles des dossiers judiciaires qu’il traine à lui seul ne pourraient égaler celles que trainent à ce jour tous ces prédécesseurs et successeur réunis, le noyau politique du MCCD, a voulu analyser certains propos tenus par ce charognard de pétrodollars.

En effet, en déclarant que l’instabilité de certains pays africains pénalise les efforts de nombreux autres qui verraient leurs projets ne pas être financés par des investisseurs, Nicolas Sarkozy réalise-t-il vraiment qu’il est l’un de ceux qui ont contribué à l’instabilité récente de ce grand continent ? Est-il conscient des dégâts matériels, humains et sociétaux que son action suicidaire et irresponsable en Libye a provoqués et dont les conséquences dépassent les seules frontières du Maghreb et du sahel ?

Lui, qui en un voyage éclair aura réussi à lever plusieurs centaines de milliers de Sassoubonds, croit maintenant en le potentiel africain qui motiverait les investisseurs chinois. De quel potentiel africain parle-t-il ? De ce groupe des dictateurs pillards, gabégistes et égoïstes qui affament leurs peuples alors qu’ils distribuent gratuitement de l’argent aux lobbies ?

Le faux Paul Bismuth sait-il que pendant qu’il était en train de recevoir le gros lot des mains du dictateur congolais Denis Sassou Nguesso, des dizaines des mamans congolaises étaient en train de mourir en plein accouchement par manque d’infrastructures ?

Pourrait-il confirmer que 100.000 euros de dollars+frais de voyage+frais d’alimentation, comme le disent certains médias français, ont-ils suffit pour qu’il décide de quitter précipitamment sa fille Giulia et de se priver des chansons de Carla qui le "bercent" même sur un "scooter sans casque" en ces périodes difficiles de reconquête d’une UMP au bord de la faillite et de l’implosion à cause de certaines pratiques dont il ne serait pas étranger ?

Si c’est vraiment de cette histoire dans laquelle Nicolas Sarkozy voulait que le peuple africain entre, nous lui disons clairement « Non ». L’histoire dans laquelle le peuple africain est entré et celle dans laquelle nous tenons à entrer est l’histoire de grands hommes humanistes tels : Gandhi, Martin Luter King, Malcom X, Patrice Lumumba, Kwamé N’Kruma, Thomas Sankara, Nelson Mandela.

Ce qui est vrai, malgré l’agitation du dictateur Denis Sassou Nguesso de distribuer des pétrodollars à ses amis charognards, la détermination du peuple congolais à se libérer de la servitude est plus que jamais renforcée.

A toi chère sœur, à toi cher frère, à toi cher ami du Congo, d’où que tu viennes, où que tu sois, notre conscience patriotique est plus que jamais interpellée. Nous ne pouvons pas laisser le dictateur Denis Sassou Nguesso faire injure à notre peuple meurtri et détruire insolemment notre Nation. L’heure a plus que jamais sonné de nous lever ensemble comme un seul homme afin que nous arrêtons cette âme perdue dans sa folie et qui ne mesure pas le mal qu’il fait à ce vaillant peuple et à ce beau pays.

Il est inacceptable de voir le despote Denis Sassou Nguesso distribuer des milliards de francs CFA aux guerriers centrafricains, aux usurpateurs de noms et lobbies étrangers en l’espace d’une semaine, alors que 70% de notre jeunesse est au chômage. Après Dati, Copé et autres, c'est le tour de Nicolas Sarkozy alias Bismuth de recevoir gratuitement des pétrodollars des mains du despote Denis Sassou Nguesso alors que notre peuple souffre.

Il ne s’agit pas d’un combat contre un homme. Mais il s’agit d’un combat pour le Congo, notre beau pays et notre belle patrie.

SOURCE : http://mccdcongo.com/forum-forbes-le-mis-en-examen-nicolas-sarkozy-alias-paul-bismuth-confirme-brazzaville-son-entree-dans-lhistoire-africaine

MCCD : La Voix du Peuple Libre


www.mccdcongo.com

Partager cet article

Economie

Catégories