Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 16:36
(Congo-Brazzaville) Pour changer la Constitution, Sassou-Nguesso fait du Zoo Humain

by Officiel Brazzanews -

» Quand les sages sont au bout de leur sagesse, il convient d’écouter les enfants » .
Le vrai sage africain n’est pas celui qui prend ostensiblement parti mais celui qui est souvent consulté par des avis parfois divergents et contradictoires pour trouver une solution sociale consensuelle. Un dénouement adapté. C’est une personne qui sait ce qu’il faut faire devant les problèmes posés par les humains. Bref un guérisseur de la société. Mandela a guéri l’Afrique du sud de la haine et de la vengeance raciales.

Voici un bel exemple de la sagesse. Sassou-Nguesso tranquille comme Baptiste, fait du zoo humain en utilisant sciemment le terme de sage pour lancer le débat sur la modification de sa constitution afin d’agiter les bas instincts de tout bord pour qu’à la fin de cette course à l’échalote, lui se hisse en messie. Il exhibe devant les caméras de télévision des pauvres paysans majoritairement analphabètes et rongés par le dénuement pour parler d’une constitution dont-ils n’ont jamais entendu parler et dont-ils ne connaissent ni enjeux ni signification. Ne vous étonnez pas nous sommes au Congo-Brazzaville.

Voici que des bataillons des sages naissent comme des champignons qui poussent après la pluie dans tous les départements du Congo. Pas surprenant; les congolais arrivés à l’extrême de la pauvreté succombent facilement au charme des billets de banque et tombent dans la folie et le balbutiement inconscient. Les exemples ne manquent pas pour prouver qu’ils sont manipulés et exhibés comme des animaux de zoo par des vulgaires voyous qui souhaitent le recyclage de la médiocrité et des crimes d’états.

Cette sordide exhibition renforce l’humiliation des congolais par un pouvoir autoritaire qui ne souhaite pas le bien de son peuple. A mon avis, le vrai sage sur le débat concernant le maintien ou le changement de la constitution c’est la Constitution elle même. La respecter n’est pas un risque, c’est un devoir pour tous les congolais.Si tout le monde la respecte et l’applique, les congolais auront été sages et le Congo en sortira grandi.

JEFF KITOKO

Partager cet article

Jeff Kitoko - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories