Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

10 juin 2014 2 10 /06 /juin /2014 20:33
Congo-Brazzaville : Les villes de Pointe-Noire et Brazzaville: fiefs de la franc-maçonnerie alimentaire

Vous comprendrez, chers lecteurs que la traçabilité maçonnique entre l'occident et l'Afrique, a quelque chose de pathétiquement et cruellement différend.
En clair, il y'a une différence entre la franc-maçonnerie pratiquée en occident par rapport à la franc-maçonnerie africaine. Sans être un adepte de ce courant, nous avons juste à présenter les choses telles que nos sources nous les présentent...
Notre mission, notre devoir étant strictement celui d'informer les lecteurs sur tout sujet pertinent, nous ne faisons donc pas dans l'intox ou dans l’affabulation.
Le monde moderne est également celui dans lequel , les citoyens doivent savoir ce qui se passe ailleurs, ou même ce qui se passe sur leurs périmètres urbains, dans le voisinage, car, souvent, le voisin d'à côté est un problème ou alors crée des problèmes.
Loin de juger, en tout cas, dans un monde libre , les libertés de croyance ou d'appartenance à une religion, sont garanties par des lois en vigueur, édictées par nos lois fondamentales...,Notre démarche se limite qu'à la simple livraison des faits en tenant bien compte des limites du sujet que nous abordons...

Pour rentrer dans le vif du sujet, nous aimerions dire que la Franc-maçonnerie en Afrique ne date pas d'aujourd'hui, mais son officialisation et sa vulgarisation, comme l'on peut bien l'imaginer, remonte à quelques années seulement avec la publication diverses informations y afférentes et des vidéos montrant des cérémonies où des chefs d'État volent la vedette en tant que maîtres franc-maçons, accompagnés des frères maçonniques réunis en un conglomérat de membres portant des étiquettes différentes les unes, des autres...
Dans cet aréopage formés de grands surtout du pouvoir, à savoir: présidents de la République, ministres, chefs de services dans les différents ministres, les membres de la force publiques, l’œil du peuple ou du citoyen lambda, ne peut rester indifférent pour suivre de loin, chaque geste en remarquant parfois la peur en l'air, l'ambiance régnant entre différents frères maçonniques tapis dans cette secte moins connue, et qui n'est constituée que par des ''Grands'', c'est à dire des dirigeants, ou alors des hommes à gros sous , influents et très craints, en tout cas dont la cohabitation et la présence, sèment influence directement dans la population.

Si la ville de Pointe-Noire au Congo-Brazzaville abrite une loge pour le moment reconnue, la ville de Brazzaville quant à elle, en tant que capitale politique, ce nombre peut être multiplié par 2 ou par 3...
Quels sont ces francs-maçons du Congo-Brazzaville? Eh bien, la question mérite d'être posée .

L'échiquier politique africain en général et congolais de Brazzaville en particulier, étant ce qu'il est, il y'a une confusion, sinon une totale embrouillamini entre la chose publique et la chose privée. Pour des observateurs bien avertis, ils pensent que l'État laïc devrait se séparer des influences d'où qu'elles viennent et de quelque origine que ce soit.

Comme c'est le cas dans d'autres pays où des chefs d'État sont maîtres francs-maçons: le cas au Gabon, avec le président Ali Bongo, le Cameroun avec Biya, le Tchad avec Idriss Déby, Ouattara en Côte d'Ivoire, Compaoré au Burkina, Sassou grand-maitre de la franc-maçonnerie et président de la république au Congo-Brazzaville, a presque par-devers lui, tout le gotha intellectuel que compte le pays.
De Pointe-Noire à Brazzaville, les affaires de l'État liées à l'économie, la sécurité, voire l'éducation et la santé roulent toutes au rythme et au parfum de l'influence maçonnique. En clair, le pays est en voie carrément outrancière de se ''maçonner'' . C'est ainsi que d'année en année, de jeunes cadres qui arrivent sur le marché d'emploi, après de hautes études universitaires bien faites, sont ipso-facto tournés vers la franc-maçonnerie pour espérer multiplier du pain quotidien, si bien que pour certains intellectuels du Congo-Brazzaville, les promotions à de poste de responsabilité ou non, dépendent désormais de leur appartenance ou non au club maçonnique du petit dieu du Congo, appelé Sassou Nguesso.

Combien de femmes, d'hommes n'ont-ils pas nourri l'ambition sacrée d'aller serrer la main du diable? Comment ne pas glisser dans ce moule maçonnique, lorsqu'on sait que les premiers qui y ont tenté cette aventure, ont gagné en honneur, en bonheur, et en santé financière parce que leur vie sociale a significativement changé après avoir reçu des promotions d'État et de haute fonction s'accompagnant de fortunes potables capables de passer une vie de grosse ponte, après avoir adhéré à la secte maçonnique.

Un jeune cadre de Brazzaville qui s'étonne de l'ascension fulgurante de son ami de Lycée, s'est retrouvé à quia , lorsqu’il apprenait que son promotionnaire a été nommé au conseil des ministres, comme attaché d'ambassade et doit aller servir dans une ambassade congolaise en Europe, avec effet financier d'une catégorie qui ne lui revenait pas, catégorie dont il n'a même pas le droit d'y accéder, because: son diplôme assez bas ne lui permet pas de franchir ce cap, a finalement compris que si une telle affectation a été obtenue, par cet individu, pas parce qu'il aurait rendu des bons et loyaux service à l'État, mais, simplement parce qu'il fait partie de'' frères des lumières''.

Par ailleurs, de notre source au Congo-Brazzaville, dans l'armée, la police et la gendarmerie, une bonne fourchette de généraux et de haut gradés sont devenus des francs-maçons et brillent en estime de la part du chef et gourou, le maître Sassou. Allez y voir de nombreux privilèges récoltés, tandis que d'autres hauts gradés piaillent!!!
Dans les ministères, des ministres francs-maçons y sont répertoriés, y compris leurs chefs de départements et chefs de services rattachés à chaque ministère.

Plus grave encore, nous apprenons de la même source que la cuvée des députés nommés et non -élus par les populations de leurs circonscriptions respectives, pour certains, ne doivent leur poste à l'assemblée nationale en tant que député que parce qu'ils seraient franc-maçons ou en voit de le devenir.

Dossier à suivre......

Mardi 10 Juin 2014

Gervais Mboumba, militant des droits de l'homme

SOURCE : http://www.gabonlibre.com/Congo-Brazzaville-Les-villes-de-Pointe-Noire-et-Brazzaville-fiefs-de-la-franc-maconnerie-alimentaire_a25651.html

Partager cet article

Gervais Mboumba - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories