Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

8 juin 2014 7 08 /06 /juin /2014 07:32
(Congo-Brazzaville) Débat sur la Constitution : Pourquoi veut-on changer une Constitution qui n'est ni resperctée, ni appliquée ?

by admin-brazzanews -

Parmi tous ceux qui demandent le changement de la Constitution, personne n’évoque le fait que celle-ci est violée depuis son entrée en vigueur, dans l’impunité totale et devant le curieux silence de toutes les Institutions de la République. Ceci est très préoccupant pour le Président de l’Assemblée Nationale, les Ministres et plusieurs hauts cadres de notre pays. En effet:

-Le Président de la République viole le serment qu’il a prêté en jurant solennellement de respecter et de défendre la Constitution devant le Peuple Congolais et la Communauté Internationale(article 69).

-Il ne respecte pas l’article 50 qui demande à tout citoyen de respecter les lois et règlements de la République.

-Il est Président du Comité Central du Parti Congolais du Travail en violation flagrante avec l’article 72 de la Constitution qui énonce que la fonction de Président de la République est incompatible avec toute responsabilité au sein d’un parti politique.

-Il viole l’article 48 de la Constitution qui dispose que tout citoyen élu ou nommé à une haute fonction publique doit déclarer son patrimoine à l’entrée et à la cessation de celle-ci.

L’inobservation de cette disposition entraîne la déchéance de ses fonctions conformément à la loi.
Cet aspect est important parce qu’il illustre clairement l’engagement pris pour agir de façon transparente et exprime la volonté et la détermination de lutter contre l’enrichissement illicite, la corruption, les vols, les détournements des deniers publics, la concussion, la fraude et autres.

Le non respect des dispositions de cet article est un véritable problème et explique en grande partie l’Affaire dite des biens mal acquis.

-les autres cas de violations sont extrêmement nombreux. Ce qui amène à une question simple à savoir: Si on ne respecte pas la Constitution actuelle dans l’impunité totale, qui peut garantir que l’on respectera une autre loi fondamentale.
Ma conviction est que le non respect des textes est ancré dans l’esprit de nos dirigeants actuels. Ce n’est pas le texte qui pose problème mais eux qui sont un problème pour tout le pays.

Clément MIERASSA

Partager cet article

Clément Mierassa - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories