Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

26 juin 2014 4 26 /06 /juin /2014 15:07
(Congo-Brazzaville) 26 juin 2014 |  Par Jecmaus  PCT-MCDDI : Parfait Kolélas souffle le chaud et le froid dans un jeu de « politicien équilibriste » et « d’enfant adopté pleurnichard devant un faux père adoptif »

info@mccdcongo.com -


Depuis plusieurs semaines, Parfait Kolélas, fils héritier politique de l’ancien président du MCDDI, Bernard Kolélas a entamé une tournée militante dans différents arrondissements de Brazzaville, pour échanger avec les membres et sympathisants de ce mouvement politique, autrefois, espoir d’une grande partie de la population congolaise dont une place méritée de « deuxième » grand parti de l’ère démocratique.

Sauf qu’au moment où nombreux analystes politiques légers parlent d’une imaginaire dénonciation de l’accord PCT-MCDDI, le Noyau politique du MCCD, la Voix du Peuple Libre, note simplement que les propos du nouveau leader du parti de papa, n’ont rien de dénonciateur. Si ce n’est un souffle de chaud et de froid dans un jeu de « politicien équilibriste » doutant encore si celui qu’il appelle « nouveau papa » et qualifie de « chef méprisant », pourra résister au réveil du peuple congolais grâce au combat noble que mènent de nombreux combattants pour la liberté.

Pourquoi le congolais est-il devenu si léger dans ses analyses ? Est-ce parce qu’il manque actuellement d’actes comparatifs dans la sphère politique de ce pays ?

Comment pourrait-on parler de « dénonciation d’accord PCT-MCDDI » alors que le fils héritier remet aux calendes grecques, son avis sur la modification ou non d’une constitution qu’il dénonce avoir été écrite de toute pièce pour écarter le père biologique et son allié, tous deux morts, de l’élection présidentielle dont ils étaient d’ailleurs conscients ne « pouvoir jamais gagner » ? Son avis est suspendu à la demande du PCT et de son chef qu’ils qualifient de méprisants à son égard et à celui de son parti. Quel humour !

La seule condition qui justifierait le soutien ou non à la modification de la constitution est la seule révision d’un contrat de gouvernement, qu’il dit n’avoir jamais été respecté par l’autre partie, sans qu’il n’ait jamais claqué la porte depuis toutes ces années. Donc il serait prêt à soutenir le dictateur despote à mourir au pouvoir, si et seulement si l’accord de gouvernement non respecté est révisé. Il faut vraiment faire de la politique-spectacle au Congo de Sassou pour être applaudi par une partie du peuple affamé d’actions et d’actes politiques de grandeur. Comme quoi, « un homme affamé peut remercier son tortionnaire qui déciderait finalement de lui donner de la chiotte comme nourriture ». Dans le pays des aveugles, les borgnes sont rois.

L’homme dit avoir vu sa signature être usurpée par ses partenaires politiques, sans qu’il n’ait porté plainte. Alors qu’il considère le Congo de Sassou comme une démocratie, il dit avoir effectué un voyage spécial en Israël pour demander à Dieu d’aider le Congo. Et il sous-entend finalement que le seul débat qui intéresserait le peuple, serait celui de la clarté des élections. Comment peut-on parler de la clarté des élections alors qu’en face, l’on a des partenaires irresponsables et insolents, capables de falsifier sans vergogne, la signature d’un partenaire et leader politique, pour justifier son approbation aux faux résultats d’une mascarade de recensement ?

Il parle des militants morts et parfois brulés vifs. Mais qui les a brulés ? Qui a ordonné qu’on les brule ?

Il y a tellement de mots blessants dans le propos de cet héritier, accompagnateur du dictateur despote Denis Sassou Nguesso, que la rédaction de la Voix du Peuple Libre préfère ne pas les mentionner tous afin de ne pas allonger cet article.

Ce qui préoccupe le fils adopté du dictateur congolais et qu’il targue à demander à son nouveau père, c’est comment son frère valet Helliot Mampouya est devenu si riche, alors qu’ils étaient tous les deux pauvres avant de le rejoindre. Mais il ne cherche pas à poser la question au dictateur, comment a-t-il pu faire assassiner gratuitement des milliers de militants innocents pour simplement le pouvoir?

Le Noyau politique du MCCD, l’Espoir d’un peuple- le Rêve d’une nation, interpelle la conscience de tous les combattants pour la liberté de faire montre de la grandeur d’esprit et d’analyse afin qu’ensemble, dans l’unité, la rigueur, et la sagesse, nous disions « Non, Non et Non à tous ces aventuriers politiciens qui voudraient faire injure à notre peuple en jouant la stratégie de diversion montée de toute pièce par le dictateur Denis Sassou Nguesso, plus que jamais aux abois ».

Ce dictateur qui préfère distribuer de l’argent aux retraités espagnoles ayant leur assurance vie, alors que nos jeunes étudiants passent des mois sans bourse, à l’image des étudiants congolais en Russie, qui n’auraient plus reçu de bourse depuis plus de huit mois.

Heureusement qu’il sera vaincu par notre peuple et rendra des comptes.

(Extrait de MCCD : La Voix du Peuple Libre)

Partager cet article

Economie

Catégories