Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 19:03
(Sud-Congo-Brazzaville) Création de l’Etat du Sud Congo : rentrez à la maison, chez vous !

par Modeste Boukadia -

REVENEZ A LA MAISON, CHEZ VOUS !

A ECOUTER :http://www.youtube.com/watch?v=sS1DE_PbiNY

http://musitsundi.wordpress.com/2014/05/15/sud-congobrazzaville-creation-de-letat-du-sud-congo-rentrez-a-la-maison-chez-vous/

La déclaration de naissance de l’Etat du Sud Congo est faite ! C’est une décision souveraine du Peuple du Sud Congo que Denis Sassou, président de l’actuelle République du Congo, valide en prenant acte conformément à la requête transmise aux Nations Unies.

Il y a maintenant l’existence de deux Etats séparés au Congo : Etat du Sud Congo et Etat du Nord Congo en entités distinctes.

En 1948, lorsque le Peuple Juif a créé l’Etat d’Israël pour échapper à l’extermination, il avait appelé tous les enfants de rentrer à la maison pour construire leur pays où ils seraient en sécurité.

Le 20 Avril 2014, Jour de Pâques, de résurrection, le Peuple du Sud Congo, a pris à son tour cette décision historique pour épargner de l’extermination le génome du Peuple du Sud Congo.

Aujourd’hui, nous appelons solennellement le RPDS, l’UPADS, le MCDDI, l’UDR-MWINDA et le MUST de rentrer à la maison ; de ramener tous nos enfants à la maison pour qu’ils soient en sécurité. Devenez les Enfants Prodigues pour développer le Sud Congo.

Le ridicule a un temps. Pour notre Peuple du Sud Congo, ne vous laissez plus ridiculiser, ne vous laissez plus vous manquer de considération. Comment comprendre que dans nos propres fiefs du RDPS (4 députés octroyés), de l’UPADS (7 députés octroyés) et du MCDDI (7 députés octroyés) [Cf. http://www.congo-site.com/L-Assemblee-Nationale_a26.html)], il est impossible de gagner un maximum de sièges pour avoir un nombre de députés représentatif de nos régions ?

Ce nombre riquiqui est une façon de dire que vous ne comptez pas aux yeux de vos populations, ce qui est absolument faux. C’est pour vous infantiliser pour mieux vous asservir. C’est pour que vous alliez quémander l’aumône chez Denis Sassou. Pour mieux vous ridiculiser.

La paix et l’unité nationale que Denis Sassou chantent à longueur de journée est un jeu de dupes. Cette paix-là et cette unité nationale sont devenues son crédo à la condition que c’est lui seul Denis Sassou doit être président de ce Congo. Sans cela, il n’y a ni paix ni unité nationale. Pour "la paix et l’unité nationale" à sens unique, laissons-les à Denis Sassou pour qu’il devienne Président à vie dans son Etat Mbochi d’Oyo du Nord Congo puisqu’il a déjà installé sa capitale à Oyo où il reçoit désormais tous les chefs d’Etat et de gouvernement étrangers en visite officielle.

Aux dirigeants du MCDDI, du RDPS, de l’UPADS, de l’UDR-MWINDA, vous avez la responsabilité de la mémoire des présidents Bernard KOLELAS, Jean-Pierre THYSTERE TCHICAYA, Pascal LISSOUBA et André MILONGO. Pour leurs combats d’un Congo prospère.

Cette prospérité est possible aujourd’hui pour le Sud Congo. Cette prospérité est entre vos mains. C’est le seul vrai héritage que nous allons laisser à nos enfants et petits-enfants. Il y va de la survie du génome du Peuple du Sud Congo.

Ici et maintenant, le temps est venu pour tous les ENFANTS DU SUD CONGO de consolider notre nouvel ETAT DU SUD CONGO en mettant vos savoir-faire, vos intelligences et vos convictions politiques au service du Peuple du Sud Congo.

Il n’y a ni culpabilité ni remord à avoir. Nous devons faire ce que doit. Denis Sassou a fait ce qu’il a fait au nom des siens, comme il le leur répète « je fais ça pour vous. » C’est cela le but de son appel à « réconciliation inter-nordiste » à tous les ressortissants du Nord Congo.

La responsabilité de cette séparation, de ce divorce à l’amiable incombe strictement Denis Sassou qui a mis en place l’Etat du Nord Congo en pratiquant la discrimination des Congolais et en installant un régime clanique de MBOCHI D’OYO qui occupe 99% de tous les commandements.

L’émission, Le dessous des cartes, http://www.youtube.com/watch?v=sS1DE_PbiNY la chaîne de télévision franco-allemande ARTE, consacrée au Congo Brazzaville, diffusée le 10 mai dernier en a fait l’amère constat.

Personne ne nous jugera comme étant tribaliste. C’est Denis Sassou qui est tribaliste et qui l’exerce par son régime clanique.

Bien au contraire, soyez tous fiers de la naissance de notre Etat du Sud Congo. De votre propre maison pour l’améliorer, le rendre accueillant et prospère. C’est maintenant que nous devons monter au monde ce dont nous sommes capables de réaliser pour que le Sud Congo tienne ses promesses d’un pays libre et démocratique. Le travail ne va pas manquer.

Les cinq régions du Sud Congo sont à reconstruire de fond en comble.

Il vous sera loisible en fonction de vos programmes politiques à proposer au Peuple du Sud Congo d’avoir autant de députés, autant de maires, autant de conseillers municipaux, autant de ministres au gouvernement du Sud Congo, autant d’ambassadeurs, de permettre à nos soldats d’accéder aux fonctions d’officiers supérieurs et généraux pour constituer notre haut commandement militaire.

Il nous sera loisible d’élire nos propres députés et sénateurs, comme d’élire notre Président de la République du Sud Congo.

Vous voyez qu’il y a la place pour tout le monde au lieu d’aller se faire ridiculiser, de se faire tourner en bourrique. Revenez à la maison où il y a tout à construire dans les cinq régions du Sud Congo.

J’appelle les responsables politiques du RPDS, de l’UPADS, du MCDDI, de l’UDR-MWINDA, du MUST et les autres, sauf le PCT, selon s’entend, à rentrer à la maison pour donner aux populations du Sud Congo l’essentiel : le droit à la vie.

Je demande au RPDS, à l’UPADS, au MCDDI, à l’UDR-MWINDA, au MUST et aux autres de penser aux « 750 000 personnes qui manquent à l’appel » toutes appartenant aux régions du sud de l’actuelle République du Congo que constatent les démographes des Nations Unies dans le rapport du programme post-conflit signé en novembre 1999 dans les classes d’âges comprises entre 20-40 ans.

Je vous demande au RPDS, à l’UPADS, au MCDDI, à l’UDR-MWINDA, au MUST et aux autres de penser à nos 353 enfants de « l’affaire des disparus du Beach » sélectionnés parce qu’ils étaient tous du sud de l’actuelle République du Congo tués dans des conditions atroces, enfermés vivants dans des containers et jetés dans le fleuve Congo ou encore brûlés vifs.

Je demande encore au RPDS, à l’UPADS, au MCDDI, à l’UDR-MWINDA, au MUST et aux autres de penser à nos filles, à nos mamans, à nos épouses, de toutes les régions du sud du Congo, violées pour les punir d’être nées dans le sud du Congo.

Enfin, je vous demande de penser à toutes ces victimes innocentes dont le seul tort est d’être né dans le sud du Congo pour lesquelles nous devons assurer leur réparation psychologique et physique.

C’est pourquoi, je lance cet appel solennel au RPDS, à l’UPADS, au MCDDI, à l’UDR-MWINDA, au MUST et aux autres de RENTRER A LA MAISON pour vous mettre au service du Peuple du Sud Congo pour œuvrer la cohésion sociale dans les cinq régions constituant le Sud Congo en mettant en place :

- la santé pour tous et l’autonomie alimentaire ;

- pour prendre en compte les traumatismes issus des guerres contre les civils de 1993-2001 et dédommager toutes les victimes innocentes ;

- la réinitialisation de l’ensemble du système social et le traitement républicain socio-économique le plus équitable possible ;

- en revoyant le rôle et le statut de tous nos fonctionnaires et nos Forces Armées et la mise à plat de la grille de revenu tant des fonctionnaires et que des entreprises privées sur la base d’une augmentation des salaires de 30% et ensuite de 20% chaque année pour arriver à un revenu brut autour de 230 000 FCFA/mois payé à la quinzaine, l’adaptation de la solde des hommes de troupes, des officiers supérieurs et généraux, la revalorisation et le reclassement de carrière avec élargissement aux militaires retraités et la réinitialisation de l’ensemble du système des retraites.

A TOUS LES ENFANTS DU SUD CONGO éparpillés de par le monde, venez construire votre propre maison. Rentrez à la maison pour que nous mettions en place la Transition et la Nouvelle Gouvernance afin que le Sud Congo rentre dans le concert des Nations libres.

Au MCDDI, au RDPS, à l’UPADS, à l’UDR-MWINDA et au MUST, votre place comme celui du CDRC est auprès de vos populations du SUD CONGO. Nous avons tous les atouts et les compétences requises pour que notre Peuple du Sud sorte de son angoisse du lendemain. Pour lui apporter l’essentiel : le droit à la vie.

Modeste BOUKADIA

Président du Cercle des Démocrates et Républicains du Congo

Paris, le 15 mai 2014

------------------------------------------------------------

Partager cet article

Modeste Boukadia - dans Congo-Brazzaville Sud-Congo

Economie

Catégories