Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 18:17
Congo/Centrafrique : le coup de massue d’Abdoulaye Wade à la diplomatie hasardeuse de Denis Sassou Nguesso

by Officiel Brazzanews -

Dans une interview accordée le 26 avril 2014 au journal « Jeune Afrique », l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, a décidé de passer à la vitesse supérieure en donnant un dernier coup de massue à la diplomatie hasardeuse du dictateur congolais Denis Sassou Nguesso.

En effet, comme le savaient déjà de nombreuses sources diplomatiques, l’ancien président sénégalais, dans la quête d’une reconnaissance et d’une action diplomatique continentale, a longtemps souhaité jouer le rôle de médiateur dans le conflit centrafricain, déclassant directement l’autoproclamé médiateur et à la fois pyromane dans ce conflit.

Voilà ce que l’infatigable politique « Gorgui » (« le vieux » en Wolof) déclarait au micro du journaliste de jeune Afrique, Remi Carayol, « Si on me demande de réconcilier le peuple centrafricain dans ses différentes composantes ethniques et religieuses, je suis prêt à y aller. Mais il me faut le soutien de la France ».

Aurait-on vraiment besoin d’une agrégation en analyse politique et diplomatie internationale pour comprendre ce que veut exactement dire Gorgui ?

Ceux des partisans du dictateur et même certains journalistes griots et légers en analyses politiques qui racontaient que Sassou avait remporté sa compétition contre Idris Deby Itno, en ayant imposé madame Catherine Panza Samba à la tête de la Centrafrique avaient faussement tiré trop vite des conclusions.

Il est clair que le dictateur congolais n’a jamais imposé personne. Sauf qu’il joue au jeu d’équilibriste lui valant justement le nom de pyromane et pompier.

Un médiateur qui n’a jamais organisé une seule réunion chez lui et entouré des représentants des parties en conflit. C’est seulement dans la diplomatie du dictateur congolais que l’on peut assister à ce genre de médiation.

Sassou a brillamment échoué en Centrafrique. Des millions d’euros distribués inutilement aux différents acteurs centrafricains, alors que le peuple congolais souffre. Quelle méchanceté !

Selon nos sources diplomatiques, l’action du vieux wolof serait soutenue par de nombreux chefs d’Etat africains, dont l’Angolais Dos Santos, le Tchadien Idris Deby Itno qui s’étaient vus à Luanda il y a quelques semaines sans Sassou Nguesso bien qu’il ait été annoncé avant.

Le dictateur congolais serait même boudé par son envoyé en Centrafrique, le général jean Marie Michel Mokoko, dont il a perdu tout contrôle. C’est ce qui justifierait le fait que Michel Mokoko refuse de rentrer à Brazzaville rendre compte à son chef.

Saluant et soutenant l’action du Gorgui Abdoulaye Wade, le Noyau politique du MCCD, la Voix du Peuple Libre, souhaite que cette médiation apporte enfin la paix et la sécurité dans ce pays frère, longtemps victime de ses voisins irresponsables et inhumains tel Denis Sassou Nguesso.

MCCD

Partager cet article

Economie

Catégories