Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

17 mai 2014 6 17 /05 /mai /2014 06:22
Congo-Brazzaville : Sassou Nguesso et le PCT préparent une nouvelle guerre

par Denis Lekoubet -

Elève congolais tué à Brazzaville le 5 juin 1997

Un grand homme d’Etat disait, je cite : « Il faut savoir quitter les choses avant qu’elles ne vous quittent ».

Si Denis SASSOU-NGUESSO était un homme sage qui pensait à l’intérêt du Congo, il devrait s’inspirer de cet adage. Malheureusement son goût démesuré du pouvoir et la pression de ses griots l’empêchent d’entendre la voix de la raison. Ce qui est très étonnant, tout particulièrement pour un Grand Maître franc-maçon, dont le sens aigu de l’alternance devrait être l’une des principales qualités. Ses frères jugeront !

En écoutant Denis SASSOU-NGUESSO, il est le seul à posséder toutes les vertus :

Il a le monopole : de la paix, de la bonne gouvernance, de la bonne gestion, des bonnes idées, de la vision du pays etc… Enfin de tout.

Comment peut-il se prévaloir de tout cela ? Comment expliquer ce gros sentiment d’autosatisfaction ?

« Un homme peut-il marcher et se regarder marcher ? »

Il faut être Denis SASSOU-NGUESSO pour répondre à cette question.

Cette attitude démontre que c’est un homme orgueilleux qui ne pense qu’à lui, posture bizarre et surprenante pour un Grand Maître franc-maçon. Comme on ne peut juger un homme qu’à travers ses actes, les agissements de Denis SASSOU-NGUESSO décrédibilisent la franc-maçonnerie congolaise, qui souffre déjà d’une mauvaise image au sein de la population congolaise.

Si SASSOU est vraiment l’homme providentiel que le peuple veut à tout prix garder à la tête du pays ainsi :

Pourquoi a-t-il peur de la transparence ?

Pourquoi est-il obligé de payer, de tricher, de menacer ?

Pourquoi a-t-il peur du libre choix et de la libre expression de la volonté populaire ?

S’il n y a plus de crépitement d’armes, les congolais meurent aujourd’hui plus de maladie et de faim. Le Congo 50 ans après l’indépendance, importe aujourd’hui plus de médecins et de plus en plus de produits alimentaires, alors qu’avec la manne pétrolière de telles pratiques devaient diminuer.

S’il y a moins de médecins, moins de production agricole, moins d’accès à l’eau potable et à l’électricité au Congo-Brazzaville ce n’est pas un problème d’argent, mais une question de manque de volonté politique de vision prospective et de mauvaise gestion. Ce n’est pas non plus du fait de la constitution actuelle.

La paix ce n’est pas seulement par le silence des armes, c’est aussi une question de qualité de la vie sociale et économique du peuple.

- Est ce que les besoins fondamentaux des congolais ne sont pas satisfaits du fait de la constitution actuelle ? Réponse : Non

- Est ce que le niveau de vie des congolais ne s’améliore pas du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

Que faisait UDJANI le chef rebelle Enyelé à Owando depuis 2010 ?

La présence depuis de nombreux mois, de cet élément recherché par les autorités de la République Démocratique du Congo, constitue une véritable menace pour la paix en Afrique Centrale, et de déstabilisation des relations entre les deux pays.

Pourquoi Denis SASSOU-NGUESSO ne permet-il pas les débats contradictoires paritaires, projet contre projet, et idées contre idées sur les médias entre l’opposition et la majorité présidentielle ?

Ce qui permettrait à chaque citoyen de se faire son opinion et avoir un choix éclairé.

Les dispositions de la constitution actuelle l’empêchent-ils ? Réponse : NON

La télévision publique est plus un outil de propagande que d’information comme sous le mono, puisque l’opposition n y a presque pas un libre accès. Quand l’opposition y est invitée c’est pour quelques minutes, même la couverture de ses manifestations n’est jamais assurée. Pourquoi la télévision publique ne permet pas l’exercice de l’expression pluraliste, donc de la démocratie congolaise ?

Est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

L’opposition est obligée d’utiliser les réseaux sociaux pour communiquer, alors que l’on sait que le gros de la population n’a pas accès à internet au Congo-Brazzaville.

Pourquoi au Congo l’opposition n’a-t-elle pas le droit : de manifester, d’organiser des débats libres avec la population. Pendant que le PCT et ses acolytes peuvent librement tout faire, et ont accès à tout, les manifestations de l’opposition sont régulièrement interdites sans motifs et souvent au dernier moment.

Est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

Pourquoi le pouvoir de Denis SASSOU-NGUESSO prive-t-il la diaspora congolaise d’un droit élémentaire dévolue à tout citoyen ? Le droit de vote.

Est-ce du fait de la constitution actuelle que les congolais de la diaspora n’ont pas le droit de vote ? Réponse : NON

Pourquoi le pouvoir contrôle-t-il la liberté d’expression ? Par le choix de ses contradicteurs. Est-ce du fait de la constitution de 2002 ? Réponse : NON

Le fait de créer des tensions par des privations, des menaces, des blocages est une menace pour la paix ? Est-ce du fait de l’actuelle constitution ? Réponse : NON

Pourquoi l’essentiel des médias appartiennent-ils aux proches du pouvoir ?

Est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

Pourquoi n’y a-t-il pas eu une commission d’enquête sur les évènements du 04 mars 2012 ? Est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

Pourquoi après la condamnation de l’état dans le procès des 350 disparus du Beach, aucune enquête administrative n’a été faite pour établir les responsabilités individuelles au niveau de la chaine de commandement ?

Est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

Au nom de l’unité et de la concorde nationale, ce serait la moindre des choses.

A ce jour les corps de nombreuses victimes sont encore ensevelis sous les décombres des habitations détruites le 04 mars 2012, et n’ont toujours pas été retrouvés faute de moyens d’investigation suffisants et pointus. Ainsi de nombreuses familles n’ont toujours pas fait le deuil de leurs disparus, ni obtenues les réparations. Aucune enquête et investigation sérieuse n’ayant été menées.

Le gouvernement au lieu d’importer des chiens pour ce genre d’exercice ou d’utilité, préfère importer, former du personnel et des chiens d’attaque pour s’en prendre au congolais qui manifesteront contre ses projets, alors que manifester est un droit constitutionnel. Est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

L’importation des armes et du matériel militaires anti-émeutes est devenue la priorité absolue du gouvernement, alors qu’il y a des milliers de congolais qui croupissent sous la misère, de nombreux sinistrés du 04 mars vivent encore dans le dénuement le plus complet, pendant qu’une infime minorité vit sous l’opulence et des facilités déconcertantes.

De grandes messes de promotion et de soutien à Denis SASSOU-NGUESSO, sont organisées çà et là à coup de centaines de millions et de milliards de francs CFA des caisses de l’état. Pendant que les étudiants sont dans des difficultés permanentes, la formation de l’élite devait être une priorité, pour un pays qui aspire à l’émergence. Un détail oublié, l’émergence se fera avec des mercenaires étrangers, voilà pourquoi ils sont de plus en plus nombreux surtout dans la sphère économique.

Autre question pourquoi les grandes réalisations se font-elles sur prêt chinois ?

Alors que chaque année l’exécution du budget de l’état ne dépasse guère les 70%, où va le reste d’argent ?

Qui contrôle réellement les fonds publics ?

Quelle est le rôle de la cour des comptes, qui n’a jamais publié un seul rapport sur la gestion de l’état ? Pourquoi ne l’a-t-elle jamais fait ?

Toutes ces négligences, est-ce du fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

Le bâillonnement de l’opposition, le verrouillage de la presse, la gestion clanique et patrimoniale de l’état, l’inégale répartition et redistribution de la richesse nationale

qui constituent des causes réelles de déstabilisation du pays, donc des menaces réelles pour la paix. Sont-ils le fait de la constitution actuelle ? Réponse : NON

On ne peut pas laisser indéfiniment le pays aux mains d’un petit clan de spoliateurs.

Denis SASSOU-NGUESSO son clan et ses lobbyistes ne l’ignorent pas, voilà pourquoi le boucher de l’Alima et dictateur de Brazzaville :

- Veut faire modifier ou changer la constitution juste pour le goût du pouvoir, pour protéger ses intérêts et ceux de son clan et non pour construire le Congo comme il le prétend. Un homme modeste ne peut prétendre être le seul capable d’édifier un pays. C’est une injure pour les autres congolais, on ne peut susciter l’adhésion par l’injure, le mépris et l’esprit de suffisance comme le fait SASSOU-NGUESSO.

- Accuse l’opposition de menacer la paix, c’est de la diversion, l’histoire du pompier pyromane. Peuple congolais, opinion et institutions internationales Le problème du Congo ce n’est pas la modification ou le changement de constitution Le problème du Congo c’est Denis SASSOU-NGUESSO et son clan. La menace de la paix au Congo c’est Denis SASSOUS-NGUESSO, son clan, et le PCT.

Congolais! Peuples et Francs-maçons à travers la planète !

Mobilisez-vous pour sauver la nation Congolaise, comme vous l’avez fait hier pour Nelson MANDELA et pour d’autres.

Sauver le Congo :

C’est amener la stabilité en Afrique Centrale, avec une démocratie pérenne,

C’est régler la question de l’immigration clandestine en fixant la jeunesse congolaise dans son pays.

C’est développer un marché pour demain, dans le cadre de la mondialisation.

Denis LEKOUBET

(Source : congo-liberty)

Partager cet article

Denis Lekoubet - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso PCT

Economie

Catégories