Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

25 janvier 2014 6 25 /01 /janvier /2014 10:41
Sassou Nguesso, un minoritaire preneur d'otages au Congo-Brazzaville

Congo-Brazzaville Sassou Nguesso : un "Minoritaire" preneur d’otages

Sassou Nguesso est un “Minoritaire”, un preneur d’otages qui cherche à tout prix le soutien du Président Français, François HOLLANDE. Le temps n’est plus ni aux constats ni aux compromissions mais à l’action par la Nouvelle Gouvernance avec des compromis pour rassurer les uns les autres et sauvegarder la paix et la sécurité pour tous.”

Le Président Modeste BOUKADIA, soucieux de la Paix et respectueux de la Loi, avait prévenu le 21 août 2013 vers 8h du matin le général MOIGNY, commandant de la Gendarmerie Nationale, le colonel NGOMBE, commandant de la région de Gendarmerie de Pointe-Noire, le colonel AYOUKA, directeur des services des renseignements de Pointe-Noire et le colonel OBARA BAKA, directeur départemental de la Police.

Tous ces officiers ont répondu en chœur « vos hommes ne sont arrêtés pas puisqu’ils n’ont commis ni délit ni infraction.»

C’est la preuve qu’ils sont pris EN OTAGES par SASSOU NGUESSO qui, sachant qu’il ne pouvait pas gagner les élections démocratiques de Juillet 1997, avait troqué l’uniforme des Forces Armées Congolaises contre le treillis de milicien pour devenir le Commandant en Chef des Forces Démocratiques Patriotiques/Forces Démocratiques Unies (FDP/FDU) autrement dit le Chef de guerre des milices Cobras.

Aujourd’hui le Chef de guerre, Denis Sassou Nguesso s’est mué en PRENEUR D’OTAGES pour empêcher le Président Modeste Boukadia d’être candidat aux élections présidentielles de 2016.
Voici ci-dessous l’analyse du 30 août 2013 d’un proche du Ministre Aimé-Emmanuel YOKA, oncle du preneur d’otages :

« C’est la pire des conneries jamais faite que d’arrêter les membres de son parti. Le Président BOUKADIA est devenu très populaire parce qu’il a réussi à donner espoir aux populations du sud du pays et on utilise la violence à son encontre ! Si on ne lève pas le pied, on lui fait son lit… pour la partition du pays en deux Etats et la réconciliation deviendra impossible à réaliser sans lui.
Avant cette connerie, la population avait des doutes sur ses rapports avec le Président Sassou. Maintenant, la population a la preuve qu’il est bien contre le PCT et donc il n’est pas avec le Président. Il n’y a rien d’autres à faire que de lui donner satisfaction avec son Gouvernement d’Union Nationale. Il ne va tout de même pas occuper tous les postes du gouvernement… De plus, ce qu’il propose pour l’économie et l’Emploi est crédible surtout qu’Ondongo n’a jamais exécuté le budget voté en décembre 2012.
Alors avant que le vase ne déborde, il vaut mieux négocier avec lui au lieu de lui opposer la violence inutile et gratuite. A croire qu’on a vite oublié que c’est un homme de réseaux… Maintenant, on lui a donné la verge pour battre le Président car il va se raidir. A longueur de journée, on crie qu’on déstabilise le Congo pour l’affaire Dabira mais avec cette belle connerie, nous venons nous-mêmes de faire pire !
Oui, c’est la pire des conneries que d’avoir fait arrêter ses hommes pour le faire taire… Finalement, c’est lui qui est gagnant dans cette sale affaire ! »

Dixit un très proche d’Aimé-Emmanuel YOKA (Brazzaville, 30 août 2013).

Modeste BOUKADIA
Président du Cercle des Démocrates et Républicains du Congo

Paris, le 25 janvier 2014.

Partager cet article

Modeste Boukadia - dans Congo-Brazzaville Sassou Nguesso

Economie

Catégories