Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 08:56
(Congo-Brazzaville) Achats d'armes : Contre qui est destiné l'armement lourd du dictateur Denis Sassou Nguesso

ACHATS D'ARMES : CONTRE QUI EST DESTINÉ L'ARMEMENT LOURD DU DICTATEUR DENIS SASSOU N'GUESSO ?

Dans son édition N° 670 du 13 novembre 2013, le journal « La Lettre du Continent » parle de laborieuses négociations à Brazzaville entre le pouvoir de Brazzaville et un courtier Israélien sur l’achat des armes. Le journal pose d’ailleurs cette question : « Pourquoi le ministère Congolais de la défense s’évertue-t-il à négocier l’achat de deux vieux patrouilleurs Super Dvora avec le même courtier israélien qui, en 2008, avait été chargé d’acquérir sept hélicoptères en Israël, et dont Brazzaville n’a toujours pas vu la couleur malgré un règlement de 22 milliards FCFA ? ». Source : « MCCD : La Voix du Peuple Libre ».


Hélicoptère « Le Tigre » de fabrication française.

Saluant le sens profond de cette question, et remarquant la lâcheté dont a fait montre le pouvoir de Brazzaville lors de l’arrestation d’une cinquantaine de nos militaires par l’armée Angolaise, nous nous posons en plus la question de savoir « Contre qui est destiné l’armement lourd du dictateur Denis Sassou Nguesso » ? Lui qui n’a même pas daigné dire un mot sur les événements de Kimongo et ceux de la Likouala. Serait-ce pour maintenir le climat de terreur et de peur afin d’empêcher le peuple Congolais à aller au bout de son combat pour la liberté ? Ou serait-il un énième cas de blanchiment d’argent comme nous le disions dans notre article du 06 novembre 2013 dernier « Opération Pétrole contre Santé : incompétence d’un pouvoir ou blanchiment d’argent avec complicité des sociétés ? ».

Sinon, comment expliquer l’obstination d’un pouvoir à négocier l’achat de nouvelles marchandises à un courtier qui ne lui a pas livré de premières commandes réalisées il y a plus de cinq ans. Mais que le dictateur et ses valets le sachent et le notent : « Notre peuple ne sera plus jamais la victime de leur folie ». Ces armes se retourneront contre eux et notre peuple les vaincra. « Nous ferons tout pour qu’il n’y ait plus de + 04 mars + qui tue par milliers, notre peuple ». Nous n’accepterons plus que les armes du dictateur Denis Sassou Nguesso tuent notre peuple en plein sommeil.

Plus jamais ! Plus jamais !! Plus jamais ça !!!

Cordialement,
La Direction du « RÉSEAU NERRATI-PRESS ».

Partager cet article

Economie

Catégories