Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

19 octobre 2013 6 19 /10 /octobre /2013 07:36
Congo-Brazzaville : Problèmes d'âge chez les Nguesso

couple sassou-nguesso

Difficile de garder son sérieux et sa sérénité quand on entend les inepties qui se répandent à Brazzaville et dans la diaspora. Ainsi, le président du Congo a retrouvé son Acte de naissance. Lequel ? Le même qui a été établi par l’administrateur l’année de sa naissance, sur la foi du témoignage de la sage-femme ou du personnel de la maternité où il était né ? Celui découvert à Nantes en 2008 par Thystère Tchikaya -lequel doit bien se retourner dans sa tombe- qui indiquait 1938 comme année de naissance? Celui qui a servi à ses nombreux biographes d’écrire des pamphlets à sa gloire? Celui qui ne peut que se juxtaposer avec les événements de la vie ?

Un âge, quelque soit ce qu’on peut en faire, n’a de véritable sens que si les faits de la vie s’y conforment, outre les témoignages des congénères. Démonstration:

Maintenant qu’il se dit que l’enfant Denis a vu le jour en l’an de grâce du Seigneur 1949, cela va laisser pantois même le plus expérimenté des biographes titre comparatif, tout lecteur peut faire l’effort de voir ce qui est dit de ses étapes de vie dans Wikipédia. Si l’on peut expressément omettre les années qu’il a passées à ce que l’on appelle aujourd’hui « l’Ecole des 3 présidents » à Owando – c’est-à-dire Ngouabi, Yhomby, Sassou-, passons directement au parcours effectué à Mbounda, pour la formation d’instituteur, c’est-à-dire de 1956 à 1960. Cela revient à dire qu’il avait exactement 7 ans quand le colonisateur ou ceux qui préparaient les futures élites indigènes, avaient choisi de l’envoyer très loin de sa contrée de naissance. 7 ans pour intégrer un cycle secondaire! A qui avons-nous donc affaire? A un génie? ou à un enfant d’une précocité des plus rares ? Même Pierre Mendès-France, bachelier à 15 ans, et plus jeune avocat de France à 21 ans , pâlirait d’envie devant une telle prouesse. Le brillant instituteur en formation finit Mbounda en 1960, à l’âge (supposé) de 11 ans et ne se dirige pas vers le tableau noir, car certainement trop jeune pour enseigner ses congénères. Il prend donc le chemin de la formation militaire en Algérie, l’année suivante, donc à 12 ans. Là encore on peut estimer que le phénomène d’enfant soldat étant tout récent, il était tout à fait possible d’effectuer cette formation, nécessaire parce que la nation qui vient d’accéder à l’indépendance, cherche à former des cadres pour la défendre. C’est en 1962 (donc à 13 ans si l’on calcule bien) qu’il quitte l’étape française de sa formation, avec le beau grade de sous-lieutenant. A cet âge là les jeunes qui sont actuellement dans les prytanées militaires viennent enfin de boucler leur première année, et passent en classe de 5è! Là s’arrête la comparaison…qui n’est pas sans raison !

La suite, si on bascule vers la vie sentimentale, ne nous concerne pas, car dans ces conditions, la défunte Edith était née quand son papa n’avait que 15 ans. Si elle n’était pas sa fille aînée, il faut donc se demander de qui il s’agit, et à quel âge il l’aurait eu! Précocité quand tu nous tiens! On pourrait donc continuer comme ça à transposer les faits à côté de l’âge pour se demander si certaines choses valent la peine d’être évoquées. Bref, tout ça pour ne pas avoir plus de 70 ans en 2016! Quelle fébrilité !

De l’autre côté, parlons de sa côte. Dans une parution du bi-hebdomadaire La Semaine Africaine au cours du mois de mai 2010, ce journal catholique très sérieux félicitait la première dame, à l’occasion de son 65ème anniversaire. Pour ne pas rester en marge, des courtisans se sont empressés pour renchérir, congratulant ainsi Mère Antou, Ngouli, la très inspirée et généreuse fondatrice de Congo Assistance. Il ne fallait pas rater la belle enveloppe qui allait suivre cette subtile attention. Donc le lecteur averti aura compris en cette circonstance que la première dame serait née en mai 1945, ce qui est facile à situer sur le plan historique, car la période correspondait avec la fin de la seconde guerre mondiale sur le théâtre européen. Alors, d’où vient-il que trois (3) ans plus tard, l’on parle de la célébration, non pas du 68è , mais du 70ème anniversaire, avec tout le faste tropézien qui a fait le buzz tout l’été? Comprenne qui pourra, pour ma part, je constate que chez le couple présidentiel, le calendrier est vraiment à …chronologie variable.

Par SAM BOUSKY

Partager cet article

Economie

Catégories