Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • LA LETTRE DU CONGO-MFOA
  • : Blog contre la corruption, la cupidité, l'avidité et la concussion (C.A.C.) au Congo-Brazzaville
  • Contact

Divers

Recherche

24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 19:20
[Congo-Brazzaville] Sassou dynamite el MCDDI

Au Congo-Brazzaville, l’imagination politico-machiavélique est au pouvoir. Dans ce domaine d’excellence du PCT hissé en mode de gestion du microcosme politique, le dernier coup de génie revient indiscutablement à Denis Sassou Nguesso. Il détient la palme d’or de la manipulation et des intrigues politiques au Congo-Brazzaville. « Je t’aime , donc tu me suis » semble la devise de l’actuel maître du Congo.

Fervent artisan du hold-up du MCDDI par Guy Parfait Kolelas et Hellot Mampouya après la mort du fondateur du parti Bernard Kolelas, voilà que Sassou Nguessoassène le coup de l’âne (de grâce), dans le genre « je t’assomme pour te sauver ». Résultat : voilà deux partis jumeaux aux contours politiques flous au sein du MCDDI tandis que les militants, chiens perdus sans collier, ne savent plus à quel saint se vouer. Sassou Nguesso est un orfèvre dans l’art de créer des intrigues et de tirer les ficelles sans oublier de jeter des os en pâture à une meute de chiens affamés. Et, quand il s’agit de payer, le budget du Congo-Brazzaville est fait pour cela. Il est suffisamment doté d’espèces sonnantes et trébuchantespour corrompre ceux qui osent encore lever la tête. Plus de 4 000 milliards de francs CFA pour l’exercice 2012 –2013 : un vrai pactole. « Venez, j’ai des fruits d’or ! » : une vraie manne financièrequi, comme le miel, attire les abeilles et les mouches.

MCDDI éclaté

L’unité du MCDDI observée depuis le décès de Bernard Kolelas a volé en éclats. L’époque où le fils biologique et le fils spirituel cheminaient « bras dessus bras dessous » est révolue. Place à la guérilla politique pour le contrôle du parti du « Nkumbi de Total ». Place aussi à la bataille de la gestion des finances venues droit du palais de Mpila. Aujourd’hui, entre le fils biologique et le fils spirituel c’est « pousse toi là que je m’y mette » ou « va voir ailleurs si j’y suis » afin d’être bien vu par Sassou Nguesso, le maître de cérémonie, maître corbeau tenant en son bec le fromage. Il n’est pas besoin d’être grand clerc ou militant du MCDDI pour se sentir un peu troublé devant une telle déconnexion entre la sphère politique réelle (la société congolaise) et la sphère politicienne (les milieux politiques) ; pas besoin d’être savant pour relever le contraste entre l’euphorie

ambiante affichée par Guy Parfait Kolelas et Hellot Mampouya lestés de leurs partisans( dont le nombre, soit dit en passant, est sans commune mesure avec les foules que drainaient, naguère, Bernard Kolelas au centre sportif de Makélékélé) et la déprime socio-économique des populations du Congo-Brazzaville .

L’image choquante est celle affichée par ces leaders politiques qui rient et ces chômeurs, étudiants et travailleurs qui pleurent. Ni Guy Parfait Kolelas, ni Hellot Mantsion Mampouya, alléchés par l’odeur du fromage de Mpila, n’ont abordé lors de leurs meetings, à Pointe-Noire pour l’un et à Brazzaville pour l’autre, les questions de la tenue des Etats généraux, de la modification de la Constitution, de la grève des enseignants et du paiement de la bourse des étudiants plutôt gratifiés par des grenades du policier de service, Jean-François Ndenguet. Des questions soigneusement éludées par les deux frères siamois du MCDDI, histoire de ne pas susciter le courroux de Sassou Nguesso, du PCT et des agents du « chemin d’avenir » par crainte de se couper de la main nourricière.

Patrick Eric Mampouya

Le turbulent et tonitruant Patrick Eric Mampouya qui s’était avisé de traiter Sassou Nguesso de l’homme du passé a été évincé de la dynamique en direct sur le site de zenga-mambu.com par Kikalakanza Massamba sur ordre de Mpila. Hellot Mantsion Mampouya et Hervé Mahika Mounkala sont muets comme une carpe sur ce point précis et sur bien d’autres qui distingueraient politiquement les deux partis siamois.

A la vérité, entre ces deux partis, c’est bonnet blanc, blanc bonnet car « Semba mbua, semba dimbu » proverbe kongo, expression des torts partagés. Guy Parfait Kolélas et Hellot Mampouya n’ont-il pas joint leurs voix à la chorale du PCT pour défendre Sassou dans l’affaire des biens mal acquis et fustigé la justice française ? Entre les deux acteurs, c’est blanc bonnet, bonnet blanc. D’ailleurs Hellot Mantsion Mampouya n’a-t-il pas affirmé qu’à la veille de sa mort Bernard Kolélas lui aurait confié que le patriarche était rassuré de savoir qu’il les laissait entre de bonnes mains, celles de Sassou ? (mwinda.org, 21 Mai 2013). Guy Parfait Kolelas aurait-il le courage politique, aujourd’hui, de contredire Hellot Mantsion Mampouya, son frère de lait ? Osera-t-il affirmer : « Nous l’avons dit, je me dédis » ?

L’union fait la force, c’est connu. Force est de reconnaître qu’au MCDDI, la division fait la farce. Et, c’est la force de Sassou Nguesso, le PCT et les agents du « Chemin d’avenir » qui doivent se pourlécher les babines, ricaner sous cape. Qui s’est fendu d’une mise au point pour affirmer que Sassou Nguesso n’a pas intérêt à l’affaiblissement du MCDDI et que la dynamique n’était qu’un mouvement au sein du MCDDI. ? Hervé Mahika, porte-parole de la Dynamique républicaine pour la démocratie (DRD) ! Vous avez trouvé.

Benjamin BILOMBOT BITADYS

Partager cet article

Benjamin Bilombot-Bitadys

Economie

Catégories